14 janvier 2018

Daniel Bensaïd, une lente impatience

« Notre originalité modeste fut de garder une fidélité, sous les sarcasmes souvent, et les sourires indulgents, condescendants, commiséreux, dans les années quatre-vingt surtout. Alors, tu milites encore ? Les derniers des Mohicans. Une espèce en voie de disparition. Les choses ont changé un peu dans les années quatre-vingt-dix. Plus de respect, teinté parfois d’un brin de mauvaise conscience. On s’était rallié, parce qu’on ne croyait plus à la possibilité de changer le monde, à des ambitions minimalistes, sous prétexte... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Les milliardaires, immensément riches, le deviennent plus encore

« Les Etats-Unis, indique Thierry Noisette, sont le pays le plus représenté dans ce classement, observe "Fortune", avec 159 milliardaires dont la fortune a augmenté de 315 milliards de dollars cette année. La Chine compte 38 milliardaires (177 milliards de dollars de plus en 2017), avec en tête Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, qui détient 45,5 milliards de dollars d'actifs. Fin octobre, une étude UBS-PricewaterhouseCoopers estimait que pour la première fois, on compte plus de milliardaires en Asie qu'aux Etats-Unis. La Russie... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
19 juillet 2017

Camille Loty Malebranche, le digne rêve humain

« Le rêve authentique, conclut Camille Loty Malebranche, le digne rêve humain ne draine pas de pitoyables ambitions individualistes, non, le rêve vrai, loin de ravaler l’homme au sous-sol des instincts de prédation égoïste, le projette vers les orées d’un accomplissement qu’il vit comme en devenir, comme étant en route, comme immanent à la perfectibilité humaine. C’est plutôt le diabolique réalisme social qui substitue aux rêves individuels, les ersatz bêtes d’un rêve dévié déviant, tératogène qui fait marcher sur la tête de... [Lire la suite]
13 juin 2017

Matthieu Croissandeau, le PS est mort parce qu'il est dépassé...

"Le PS est mort, considère Matthieu Croissandeau, parce qu’il est dépassé. Imaginé il y a près d’un demi-siècle par François Mitterrand, le parti d’Epinay n’est plus adapté. L’ancien président de la République avait su faire taire les ego et rassembler les contraires pour en faire un formidable instrument de conquête du pouvoir. Mais maintenant qu’il est devenu une régulière machine à perdre, c’est chacun pour soi et moi d’abord. Ici et là, montent déjà des ambitions pour se partager les décombres. L’heure de la vente à la découpe a... [Lire la suite]
19 septembre 2016

Joseph Stiglitz, Europe, il y a trop de divergences

« Il ne s'agit pas, indique Joseph Stiglitz, de revenir à 19 monnaies différentes, mais on pourrait avoir des différences entre le nord et le sud, on pourrait avoir trois niveaux... Le but serait d'avoir dans chaque groupe plus de similarités économiques, plus de convergence politique... et quand il y a plus de convergence, une monnaie unique peut fonctionner. Le problème c'est qu'avec 19 pays, il y a trop de divergences économiques et politiques. et même philosophiques, pour que l'Europe fonctionne. Mais dans des groupes plus... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Zine Cherfaoui, OTAN, une méfiance viscérale à l'égard de la Russie

« Comme au temps de la guerre froide, considère Zine Cherfaoui, les Occidentaux ont resserré leurs rangs et tenu à adresser un message ferme à la Russie dont l’implication en Ukraine est perçue comme une source d’inquiétudes. Depuis le début du sommet vendredi, les participants ont martelé que l’Alliance ne tolérerait aucun acte hostile sur son flanc oriental. «Nous sommes unis», a déclaré le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, au deuxième jour du sommet qui se tient en présence du président Barack Obama et des... [Lire la suite]
26 mai 2016

Manuel Valls, "lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël"

« Mais, nous dit l'article, à partir des années 2009 et 2010, ses rapports avec les organisations propalestiniennes à Evry se rafraîchissent. Plusieurs observateurs au PS mettent ce changement sur le compte des ambitions politiques nationales naissantes de M. Valls, qui sera candidat à la primaire à gauche pour la présidentielle en 2011. " Il a dû penser que pour être un jour président de la République, il devait nuancer ", explique un cadre du PS de l’époque. En 2010, M. Valls dénonce le boycott des produits... [Lire la suite]