15 août 2018

René Charest, le désespoir est le moteur du totalitarisme

« Or, indique René Charest, c’est le désespoir qui est le moteur du totalitarisme. Hedges se réfère à Sheldon Wolin qui parle du totalitarisme inversé, c’est-à-dire un système qui s’incarne dans l’anonymat de l’état-entreprise. Dans ce sens, Hedges pose l’hypothèse que la montée de Trump est la preuve que les vieux mécanismes de contrôle du mode de vie capitaliste américain, c’est-à-dire le crédit et l’accès aux biens de consommation permettant de maintenir un style de vie inscrit dans la norme, sont en train de s’effriter. Cette... [Lire la suite]
04 juin 2018

Aris (PRCF), Macron et la langue française

« Mais ne croyez pas, indique Aris, que si Macron parle américain ce soit seulement pour faire joli. Outre qu’on se demande pourquoi la langue étasunienne serait plus sexy qu’une autre (Hollywood ?), ce qu’il faut surtout se demander c’est si cette invasion linguistique ne serait pas plutôt l’expression de la domination économique, politique et idéologique de l’impérialisme ricain. Macron se voit en prince d’un peuple barbare qui doit montrer à son suzerain que lui, le Jupiter hexagonal, est digne d’être le féal serviteur et le... [Lire la suite]
12 mai 2018

Richard Labévière, mondialisation sauvage et terrorisme

« En détruisant les Etats-nations, indique Richard Labévière, les services publics et les politiques de redistribution sociale, la mondialisation sauvage et dérégulée génère – organiquement, de manière immanente, normative et diversifiée – du terrorisme. Et dans ce contexte, il ne suffit pas d’améliorer les outils du GAFI (Groupe d’action financière internationale), mais il faudrait s’attaquer directement aux places off-shore et aux paradis fiscaux dont la majorité demeure sous pavillon britannique ou américain ! Le... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Le Figaro, Alexis Brézet, on a tous en nous quelque chose de Johnny

« Américain, lui ?, interroge Alexis Brézet. Quelle blague ! Prophète en son pays, mais seulement en son pays, Johnny était français jusqu’au bout des santiags. Même son Amérique était un rêve bien de chez nous : son Far West, c’était la Camargue ; c’est à Brétigny-sur-Orge qu’il a tourné son plus beau clip : On a tous en nous quelque chose de Tennessee. Johnny, c’était son public. Son public, c’était la France. La France des mauvais garçons et des jeunes filles de bonne famille, des enfants et des grands parents, des cocos et... [Lire la suite]
16 décembre 2017

Robert Bibeau, les Etats-Unis sont nés dans et par la guerre

« Il y a plus de trois-cent-cinquante ans, nous dit le texte, Wall Street n'était qu'une route en terre, le long de laquelle les colons hollandais construisirent un mur fortifié, en 1653, dans le but d'empêcher les colons britanniques de passer. Bien qu'aucune bataille ne marqua l'histoire du mur mesurant plus de 3,5 mètres de hauteur et qu'il fut finalement démoli en 1699, son nom est resté (« Wall » signifie « mur », en anglais). Au cours du XVIIIe siècle, Wall Street hébergea des commerçants qui se... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
22 septembre 2017

Deniz ünal, la Turquie à partir de 2002

« Au carrefour géographique entre Europe et Asie, indique Deniz ünal, très influencée par la confrontation entre les blocs soviétique et américain dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Turquie adopte, on l’a vu, un comportement pragmatique, empruntant volontiers aux deux modèles économiques dominants. Craignant toutefois des velléités d’expansion de son voisin soviétique, elle adhère à l’OTAN et prend part au conflit coréen. Après un intermède libéral privilégiant le secteur agricole sous la gouvernance du Parti Démocrate... [Lire la suite]
19 juin 2017

Bill Van Auken, Derrière la violence dans les rues d'Europe

"Derrière la violence dans les rues d’Europe, dénonce Bill Van Auken, il y a la violence beaucoup plus grande infligée au Moyen-Orient par les impérialismes américain, britannique et français travaillant en conjonction avec les régimes bourgeois de droite et les forces islamistes qu’ils fomentent, financent et arment. L’ÉI est lui-même le produit direct d’une série de guerres impérialistes. Il a émergé d’une scission d’Al-Qaïda, qui a débuté dans la guerre orchestrée par la CIA et menée par des fondamentalistes islamistes contre le... [Lire la suite]
06 mai 2017

L'aggravation des tensions internationales

"Tout ceci arrive, nous dit Gregg Mello, parce que la Syrie est l’un des plus importants carrefours entre les hydrocarbures du Moyen-Orient et les consommateurs européens. Si vous voulez avoir du pétrole et du gaz naturel du Qatar jusqu’en Europe sans passer par l’Iran, vous devez avoir des oléoducs qui passent par la Syrie. Ceci est particulièrement important si vous ne voulez pas que l’Europe soit dépendante du gaz naturel russe, si vous voulez prévenir l’Allemagne et la Russie et le reste de l’Asie d'être encore plus intégrés... [Lire la suite]
08 avril 2017

Mathilde Rouxel, Edward W. Saïd, multiplier le monde...

"Comme le note Yves Clavaron, rappelle Mathilde Rouxel, en conclusion de son ouvrage, « Edward Said n’est pas seulement un Palestinien à New York, mais le Palestinien, qui concentre toutes les attaques et les menaces, notamment de la Jewish Defense League d’Amérique qui l’a traité de nazi en 1985 ». Saïd se définit pourtant lui-même comme « intellectuel juif, palestinien, libanais, arabe et américain » ; loin d’être l’adversaire de l’Occident qu’on lui reprochait souvent d’être, Edward Saïd était un... [Lire la suite]
11 novembre 2016

Jacques Nikonoff, le rejet de la mondialisation néolibérale

«La meilleure synthèse, indique Jacques Nikonoff, vient pour moi du Wall Street Journal de ce matin qui titre « Trump chevauche la vague populiste ». Si on remplace « populiste » par « démondialisation », nous avons probablement capté l’essentiel du phénomène qui s’est produit outre-Atlantique. Le peuple rejette désormais de plus en plus la mondialisation. Mais nous en sommes à une phase balbutiante, où le peuple n’en est pas encore à une claire compréhension qu’il s’agit de la mondialisation néolibérale.... [Lire la suite]