15 juillet 2018

La Pensée, Althusser et le Parti communiste français

« On l'observera, indique la présentation, il n'y a pas de partie "Atlhusser et la politique". La raison en est simple : la politique est, chez lui, toujours présente ou toute proche. Il avait adhéré au Parti communiste français en 1948 et en est resté membre jusqu'à la fin de sa vie. Les deux livres qui l'ont fait connaître (...) appartiennent à une époque où s'exprime, chez nombre d'intellectuels communistes (...) une volonté de lecture rigoureuse des textes de Marx (...). Entre les protagonistes de ce mouvement, auquel Louis... [Lire la suite]
16 mai 2018

Arnaud Spire, L'Humanité, Roger Garaudy

« On peut dire que l’ouvrage de Garaudy, considère Arnaud Spire, Marxismes du XXe siècle, paru en 1966, a commencé à souligner le retard dû au monolithisme imposé jusque-là par la peur communiste de « réviser » ou de « dépasser » « l’âme vivante du marxisme ». C’est dans le cadre de cette paralysie théorique que s’est déroulé, entre Garaudy et Althusser soutenu par ses disciples, un débat de plusieurs années sur le caractère humaniste ou non de la philosophie de Marx. Althusser ayant discerné entre la pensée du jeune Marx et... [Lire la suite]
05 avril 2018

Stephen A. Resnick Et Richard D.Wolff, Marx et Althusser

« Notre logique, indique l'entretien, est donc parfaitement claire. Les théories sont surdéterminées par les sociétés dans lesquelles elles émergent et elles évoluent; elles agissent sur elles en retour et les modifient. Des théories différentes ont des effets sociaux différents. Elles contribuent en des sens divers au changement social. Nous prenons parti pour certaines, et contre d'autres. Et envers d'autres encore, nous restons indifférents. Tout dépend de l’appréciation que nous portons sur leurs liens avec les structures... [Lire la suite]
06 août 2017

Daniel Bensaïd, les hauts et les bas du marxisme en France

"Sous la IIe, comme sous la IIIe Internationale, expose Daniel Bensaïd, le lien entre théorie et pratique est donc toujours resté précaire. Pas de grandes controverses théoriques, pas d’écoles de pensée : sécheresse et stérilité presque totales d’un marxisme écartelé entre idéologie et activisme. La Résistance a bien constitué le creuset d’une troisième rencontre entre le mouvement ouvrier et les intellectuels. Le Parti communiste y a gagné un énorme prestige. Il a attiré à lui une nouvelle génération : Althusser,... [Lire la suite]
22 juin 2017

Stuart Hall, rapport, souvent difficile, entre le racisme, la classe et les politiques antiracistes

"Cependant, nous dit le texte, réduire le racisme au sein de la classe ouvrière à une sorte de conspiration des capitalistes pose le problème suivant : une telle conception rabaisse les travailleurs au statut d’ « imbéciles culturels », les assimile à des réceptacles dans lequel on verserait des idées fausses qu’ils avaleraient sans aucune distance critique. C’est une représentation assez négative des facultés critiques de la classe ouvrière ; c’est donc doublement problématique pour les marxistes qui souhaitent... [Lire la suite]
08 juin 2017

Saïd Bouamama, En finir avec le capitalisme par les élections ?

"Si l’action de l’idéologie dominante, nous dit Saïd Bouamama, décuplée par la puissance de feu des médias de masse est pour l’instant suffisante pour empêcher l’émergence d’une offensive des dominés, elle est cependant insuffisante pour produire une adhésion au système social, à ses prétendus « valeurs », à ses modes de gestion politique. Nous sommes bien en présence d’une crise de l’hégémonie culturelle des classes dominantes, une partie grandissante de notre société ne se reconnaissant plus dans le « consensus »... [Lire la suite]
05 mars 2017

Philosophie marxiste, et ce débat s'engagea...

« C’est le mérite, indique le texte, des débats des années 1956 et suivantes où s’engagèrent Henri Lefebvre,  Louis Althusser, Lucien Sève, Georges Labica, Etienne Balibar, et tant d’autres, pour pousser  au maximum  les analyses historiques, les contradictions logiques, la critique des stratégies politiques improductives. Certains finirent par remettre en cause totalement le cadre (Lefevbre, Althusser), d’autres le reformulèrent en des sens différents (Labica) et d‘autres enfin  le renouvelèrent en... [Lire la suite]
14 janvier 2017

Luc Vincenti, Althusser et la philosophie

« Althusser revendiquait une fonction politique de la philosophie et une place pour la politique dans la philosophie même. Ce qui était pour le moins problématique, dans la mesure où il a commencé par désigner les sciences comme terrain d’intervention privilégié de la philosophie, et par interroger l’histoire et la société avec les instruments du structuralisme, peu appropriés à étudier ou impulser la transformation sociale. Pourtant, son analyse de l’idéologie et de ses effets en retour ouvre bien la voie vers la pratique, une... [Lire la suite]
06 octobre 2016

Etienne Balibar, pour une politique radicale aujourd'hui

« Je m’inspire un peu, précise Etienne Balibar, de Schmitt : l’ordre Westphalien c’est l’ordre qui permet aux nations européennes d’exister les unes avec les autres se faisant la guerre pour le partage du monde. À l’extérieur, par définition, il n’y a pas de nation ; ça a été reflété dans l’orientalisme qui justifiait tout ça en expliquant que, s’il n’y a pas de nation, ce n’est pas seulement parce qu’on les a toutes asservies, parce que c’étaient les régions périphériques de l’empire, mais c’est aussi parce que les... [Lire la suite]
28 août 2016

Bernard Pudal, Louis Althusser, un texte inédit

« Argenteuil et, auparavant, l’assemblée des philosophes de janvier 1966 à laquelle Louis Althusser n’avait pu assister, mais à laquelle il contribue par l’entremise d’un texte que Michel Verret a lu, ont témoigné de l’entrée en scène de Louis Althusser comme interlocuteur incontournable. C’est désormais de lui qu’on parle, par rapport à lui que l’on se situe. Cette « puissance » rend possible l’autonomie philosophique de Louis Althusser qui sera conduit à tenter de la sauvegarder « hors de l’institution »... [Lire la suite]