12 juin 2018

Charles Sannat, Trump et Macron, c'est terrible

« L’appel avec Macron, indique Charles Sannat, a eu lieu le même jour où les États-Unis ont annoncé une décision unilatérale d’imposer des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium à leurs alliés américains, dont le Mexique, le Canada et l’Union européenne. Dans une déclaration publiée par l’Élysée avant l’appel, M. Macron a déclaré qu’il « regrette la décision des États-Unis de confirmer les droits de douane sur l’acier et l’aluminium ».« Cette décision n’est pas seulement illégale, c’est une erreur sur de... [Lire la suite]
17 mai 2018

Nathalie MP, L'Iran et le nucléaire

« L’arrivée au pouvoir de Hassan Rohani, indique Nathalie MP, qui avait fait de l’allégement des sanctions un argument de campagne électorale, traduit un désir de changement de la population iranienne et inaugure une nouvelle ère diplomatique. L’Iran se montre officiellement ouvert à des négociations qui vont alors reprendre jusqu’à aboutir à l’accord de novembre 2013. Le négociateur de l’Iran est Mohammad Javad Zarif, ministre des Affaires étrangères. Éduqué en partie aux États-Unis, familier de l’ONU pour y avoir participé... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
16 mars 2018

Megan Kelly interroge Vladimir Poutine (partie 2)

« S'ils ont violé la loi russe, indique Vladimir Poutine, nous les poursuivrons en justice. S'ils ne l'ont pas fait, il n'y a rien à faire pour les poursuivre en Russie. Mais après tout, vous devez comprendre qu'en Russie, les gens ne vivent pas sous la loi américaine mais sous la loi russe. Voilà comment c'est. Si vous voulez conclure un accord avec nous, laissez-nous négocier, choisir le sujet, conclure un accord et le signer. Mais vous refusez de le faire. Je vous le dis pour la troisième fois : nous avons proposé de... [Lire la suite]
14 février 2018

Alex Lantier, Macron, la Grande coalition et l'axe Berlin-Paris

« Le non-dit, indique Alex Lantier, c’est que l’accord de la Grande coalition et l’axe Berlin-Paris post-Brexit se fondent sur le programme le plus à droite depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Berlin se réarme et prépare une politique militaire agressive et une répression intérieure renforcée; la Grande Coalition travaille avec Macron sur son agenda social réactionnaire et l’imposition d’un diktat d’austérité et de militarisme à travers l’Europe. Macron veut détruire tous les acquis sociaux ressortis de la révolution... [Lire la suite]
23 août 2017

Kumaran Ira, l'Iran et l'Europe désireux de relancer leurs relations commerciales

« Depuis l'accord nucléaire de 2015, indique Ira Kumaran, les milieux dirigeants européens cherchent désespérément à rétablir leur présence en Iran, qui compte les deuxièmes réserves mondiales de gaz et les quatrièmes réserves de pétrole, et un marché intérieur de près de 80 millions d’habitants. L'UE est susceptible d’affronter Washington, si ce dernier cherche à réimposer des sanctions à l'Iran dans un avenir proche. Après que l'accord nucléaire a été initialement ratifié, le Conseil européen des relations extérieures a publié... [Lire la suite]
19 mars 2017

Via Campesina, institutions européennes et entreprises contre l'agriculture paysanne

«Malgré leur mention dans l'accord fondateur de 1957, de grands objectifs tels que la garantie d'une vie juste et digne pour la population agricole, la stabilisation des marchés et la garantie d'approvisionnement en denrées alimentaires européennes à des prix accessibles à tous les consommateurs, ont été ignorés dans une large mesure dans les politiques agricoles de ces 60 dernières décennies. Au lieu de cela, nous avons été témoin de la mise en œuvre d'une série de mesures par les institutions européennes satisfaisant uniquement un... [Lire la suite]
23 septembre 2016

Karam Al-Masri, Syrie, vers une nouvelle escalade ?

« Énième tentative d'apaiser ce conflit, indique Karam Al-Masri, qui dévaste la Syrie depuis cinq ans et demi, cette trêve n'avait pas soulevé de grandes attentes. L'opposition et les groupes rebelles n'avaient pas donné leur accord en l'absence, selon eux, de garanties sur son respect par le régime.Les opposants ont par ailleurs perdu confiance vis-à-vis des États-Unis, incapables selon eux de s'engager davantage dans le dossier syrien, selon des experts.«L'abandon du cessez-le-feu signifie que les deux volets de l'accord... [Lire la suite]
19 septembre 2016

Vladimir Poutine, Syrie, quels sont ceux qui ne respectent pas l'accord

«Vladimir Poutine, nous dit le texte, a toutefois précisé que Moscou s’abstiendrait «de révéler des détails tant que nos partenaires américains ne seront pas d’accord pour le faire». Les Etats-Unis, a-t-il encore accusé, «ne veulent pas rendre ces détails publics parce qu’alors la communauté internationale (...) comprendra qui sont ceux qui ne respectent pas l’accord», faisant référence aux rebelles. Il s’est dit toutefois «plutôt positif que négatif» sur les chances de l’accord, soulignant que pour sa part Moscou avait «des accords... [Lire la suite]