01 mars 2017

Olivier Le Cour Grandmaison, Police, était-elle républicaine quand...?

« Etait-elle républicaine, questionne Olivier Le Cour Grandmaison, la police qui, le 17 octobre 1961, a massacré des centaines d’Algériens rassemblés pacifiquement pour protester contre le couvre-feu raciste qui leur était imposé par le préfet de police Maurice Papon avec l’aval du gouvernement et du premier ministre Michel Debré ? Etait-elle républicaine la police qui, à la même époque, torturait et exécutait parfois sommairement ceux qu’elle soupçonnait d’appartenir au FLN ? Police d’exception ou bande d’hommes armés... [Lire la suite]
09 mars 2016

Olivier Le Cour Grandmaison, un processus d'extension-banalisation de dispositions d'exception

« Nous assistons aujourd’hui en France, indique Olivier Le Cour Grandmaison, à ce que j’ai appelé, il y a un certain temps déjà, un processus d’extension-banalisation de dispositions d’exception. Extension-banalisation en ce sens que plus une disposition d’exception est employée, plus elle se banalise. Plus elle se banalise, plus elle est susceptible d’être employée. Nous y sommes. Relativement à la déchéance de la nationalité, c’est un élément significatif et important. En ce qui concerne la reprise par le Président de... [Lire la suite]
02 mai 2015

Algérie, le temps de la dénégation des massacres est-il revenu ?

« Le 27 février 2005, rappelle Olivier Le Cour Grandmaison, l’ambassadeur de France en Algérie, Hubert Colin de Verdière, présent à Sétif, évoquait « une tragédie inexcusable. » Trois ans plus tard, son successeur, Bernard Bajolet, en visite à Guelma, soulignait « la très lourde responsabilité des autorités françaises de l’époque dans ce déchaînement de folie meurtrière » qui a fait « des milliers de victimes innocentes, presque toutes algériennes. » « Aussi durs que soient les faits, ajoutait-il, la France n’entend pas, n’entend... [Lire la suite]