11 juillet 2018

Michel Lepesan et Baptiste Mylondo, le revenu universel pour une société vraiment choisie

« Les textes rassemblés par Michel Lepesan et Baptiste Mylondo, indique l'article, laissent entrevoir une avancée dans une condition humaine qui s’est jusqu’alors affranchie de l’esclavage puis de la féodalité avant de se retrouver sous le joug de la religion du « travail » de moins en moins salarié – avant que ne se tourne la page du salariat...Jusqu’alors, le « paradigme dominant » empêchait de penser le monde qui vient comme il empêche de le créer. Cette anthologie permet précisément de (re)penser le revenu... [Lire la suite]
16 mai 2018

Roger Garaudy, Marx, un humanisme concret

  « Le fondement économique et social de cet humanisme concret, indique Roger Garaudy, Marx le définira dans Le Capital : « le communisme est  une réunion d’hommes libres, travaillant avec des moyens de production communs, et dépensant d'après un plan concerté leurs nombreuses forces individuelles comme une seule et même force de travail social. » Est-ce à dire que cet accomplissement, dans la société sans classes du communisme, sera la fin de l'histoire ? En aucune façon. Ce qui se termine avec le... [Lire la suite]
02 mai 2018

Robert Bibeau, le Canada et le sommet du G7

« C’est dans les arcanes du grand capital mondial, indique Robert Bibeau, que se joue l’avenir de l’humanité et nullement dans ces rassemblements du G7. D’un côté, on trouve une puissance vieillissante – déclinante – surendettée – dont la monnaie est dévaluée – mais qui possède quelques beaux restes telles ses entreprises de plateformes numériques stratégiques, les GAFANATUM ; de l’autre côté une puissance ascendante, atelier du monde entier, en croissance constance, avide de valoriser son capital abondant et son argent... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
15 avril 2018

Cercle Léon Trotsky, l'histoire et les religions

« L'histoire de l'humanité, indique le texte, a été celle d'une domestication croissante de la nature. Et dans cette histoire, le capitalisme, grâce à l'industrie, a représenté un progrès spectaculaire. Mais, comme dit le manifeste communiste, la société bourgeoise «ressemble au magicien qui ne sait plus dominer les puissances infernales qu'il a évoquées». Si les capitalistes ont développé les forces productives, l'anarchie de leur économie en a fait des puissances indomptées. Et les convulsions de cette économie, comme les... [Lire la suite]
16 mars 2018

Czeslawa, une ado tuée à Auschwitz

« Le drame, nous dit Axel Leclercq, avec ces meurtres de masse, c’est qu’on a tendance à les oublier. Des meurtres de masse, il y en a eu avant la Seconde Guerre mondiale, il y en a eu après, et il en existe encore aujourd’hui (les Rohingyas). L’humanité a cette triste faculté à toujours répéter les mêmes horreurs. D’où l’intérêt de ce type de démarche. Histoire de ne jamais oublier qu’on parle de choses très concrètes, très réelles, et jamais très loin, ni dans l’espace, ni dans le temps... » Reprenons la lecture du drame... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
10 mars 2018

Etienne de Senancour dans un hommage à Roger Garaudy

« Ce qui caractérise surtout le vrai sage, c’est un sentiment profond d’ordre et d’harmonie. Toute erreur lui est pénible, tout mal l’afflige, toute injustice l’indigne ; partout où l’humanité souffre, il la défend ; il la venge partout où elle est opprimée. Sensible, généreux, impartial (…), ami des hommes, sectateur du vrai et du beau, prêt à s’immoler au bien public, il est le plus utile et le plus sublime des héros, le bienfaiteur de l’humanité, l’organe particulier de l’ordre universel, le plus grand des hommes. » (Étienne de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
07 mars 2018

8 mars : journée internationale des femmes pour l’égalité réelle

  8 mars : journée internationale des femmes pour l’égalité réelle  Ce 8 mars, journée internationale des femmes, est l’occasion de manifester encore plus fortement pour faire aboutir leurs revendications et améliorer leurs conditions partout dans le monde. La place des femmes dans l’histoire est souvent invisible : elle mérite d’être portée à la connaissance de tous."  L’histoire des femmes, qui forment plus de la moitié de l’humanité, est marquée par la violence perpétrée à leur encontre, violence inscrite dans le... [Lire la suite]
06 mars 2018

René Merle, Marx était d'un optimisme profond

« Marx, indique René Merle, était d'un optimisme profond devant la mondialisation capitaliste qu'il a décrite superbement ; il pensait que l'internationalisme prolétarien (c'est-à-dire la solidarité des prolétaires au-delà, par dessus le cadre national qu'il convenait impérativement de dépasser) serait à même de cueillir le fruit quand il serait mûr, c'est-à-dire quand la socialisation de la production serait pratiquement réalisée : alors les producteurs pourraient s'emparer de la gestion pour le plus grand profit non pas du... [Lire la suite]
21 février 2018

CCI, Marx, la classe ouvrière et le capitalisme

« La classe ouvrière, indique l'article de CCI, la classe exploitée créée par le capitalisme, est la seule classe révolutionnaire car sa lutte contre l’exploitation et sa capacité à abolir toute exploitation répondent à la nécessité historique de l’humanité de libérer les forces productives des entraves des rapports de profit et du terrible cycle: “crise-guerre-reconstruction-crise”, dans lequel le capitalisme en décadence l’a enfermée. Les ouvriers, esclaves salariés du capitalisme, sont les fossoyeurs de tous les esclavages,... [Lire la suite]
20 février 2018

Bernard Lavallé, Amérique, une christianisation opérée à la période coloniale.

« Le problème, indique Bernard Lavallé, n’était pas celui de l’humanité des Indiens, une affaire décidée depuis longtemps : c’étaient des hommes, donc ils avaient une âme. Le problème était ailleurs. Pour nous, aujourd’hui, l’humanité ne se divise pas. À l’époque, où la hiérarchisation sociale était très prégnante, Sepúlveda ne niait pas que les Indiens soient des hommes, mais il les pensait moins hommes que les Européens. Au contraire, Las Casas ne voyait entre Indiens et Européens aucune différence. La question peut se... [Lire la suite]