10 décembre 2015

Emile Zola et anarchisme

« Paris marque, indique Marjorie Rousseau, une nouvelle étape dans la représentation zolienne de l’anarchie qui se complexifie. L’anarchisme est désormais présenté dans son hétérogénéité : différentes tendances se trouvent mises en scène. L’anarchiste terroriste dans la lignée de Souvarine est toujours présent à travers les personnages de Salvat, de Victor Mathis, ou encore à travers Janzen et Guillaume. Mais l’on constate aussi d’autres approches du mouvement : un anarchisme snob de salon incarné par la... [Lire la suite]
22 avril 2015

Rosa Luxemburg, les femmes et l'émancipation générale...

« Il y a cent ans, le français Charles Fourier, l’un des premiers grands prophètes des idéaux socialistes, a écrit ces mots mémorables : « dans chaque société, le degré d’émancipation des femmes est la mesure naturelle de l’émancipation générale ». Ceci est parfaitement vrai pour la société actuelle. La lutte de masse en cours pour les droits politiques des femmes est seulement l’une des expressions et une partie de la lutte générale du prolétariat pour sa libération. En cela réside sa force et son avenir.... [Lire la suite]
27 février 2015

Jonathan Beecher, Charles Fourier, un esprit de "système"...

« Une des choses que j’ai essayé de faire dans ce livre, nous dit Jonathan Beecher, c’est de présenter une interprétation de la pensée de Fourier qui rende compte du sens de sa logique intérieure. J’ai essayé en d’autres termes de décrire comment Fourier est parvenu à ses idées et comment elles se sont rassemblées en ce que lui-même considérait comme un système cohérent. Il y a naturellement des limites à la capacité de qui que ce soit à pénétrer l’esprit d’un penseur aussi dégagé des conventions et d’une personnalité aussi... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 février 2015

Fourier, l'homme est, la société naturelle ne peut se construire qu'à son image...

« Le Phalanstère, société par actions, où la bourse est une activité à laquelle chacun participe, exige l'équilibre des diverses parties pour éviter la guerre sociale. Il est donc obligatoirement une communauté de travail, attrayant il s'entend, puisque interviendraient à la fois l'alternance des tâches et la créativité. Mais au-delà de cette activité fondamentale, portant à la fraternité, la cohabitation des riches et des pauvres implique aussi l'introduction de règles fixes touchant au minimum vital, à une éducation unitaire... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,