23 septembre 2017

Bill Van Auken, la guerre dans les contradictions du système capitaliste

« Si, considère Bill Van Auken, l’escalade rapide du face-à-face militaire entre juin et août 1914, qui a produit la boucherie de la Première Guerre mondiale, impliquait sans doute «des conséquences imprévues» et des «inepties» de la part des différentes dynasties au pouvoir et des gouvernements bourgeois d’Europe, la guerre avait ses racines dans les contradictions du système capitaliste en son ensemble, surtout entre l’avancée et l’intégration globales des forces productives de l’humanité et la division de la planète en un... [Lire la suite]
21 novembre 2016

Jules Legendre - Conférence de Zimmerwald, 5-8 septembre 1915

«La conférence de Zimmerwald, indique Jules Legendre, marqua un tournant dans la politique européenne, pendant la guerre. Pour la première fois depuis août 1914, le lien entre les socialistes des pays belligérants était renoué, malgré les gouvernements bourgeois et malgré les efforts des directions des partis « officiels ». Elle permit de relever le drapeau du socialisme révolutionnaire, abandonné par les sociaux-chauvins. Enfin, Zimmerwald posa les premières bases, encore fragiles et hésitantes, de la fondation de la... [Lire la suite]
13 juin 2016

Paul Galois, Lénine, le capitalisme et la guerre...

« Lénine, nous dit Paul Galois, montrait le parasitisme de la classe dominante bloquant le progrès, développant le militarisme, l’expansionnisme, la réaction, et ce qu’il appelait la putréfaction de la société, illustrée par le carnage commencé en 1914. Il démontrait l’enchaînement de tous ces faits sociaux, la logique du développement du capital, de la guerre et de la lutte de classe, et décelait dans ce monde en crise l’approche de la révolution sociale. Malgré le temps écoulé, malgré les transformations du capitalisme et les... [Lire la suite]
10 mars 2016

Alfred Rosmer, 1914, la tombée de la nuit

« Trois mois de guerre, nous dit Alfred Rosmer, des désastres militaires qui étaient tout autre chose que ce que l'état-major et les journaux avaient fait espérer, avaient suffi pour faire tomber l'enthousiasme irréfléchi des premiers jours. Maintenant, l'illusion nouvelle c'était : la paix à Noël. On le croyait ou on voulait le croire. Et des positions avaient été prises qu'on ne pouvait plus abandonner. Les perspectives d'une action possible restaient encore éloignées. Mais ce que nous pouvions déjà faire, c'était reprendre nos... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
23 février 2016

Alberto Toscano, 1914, social-impérialisme, classe ouvrière et guerre...

 « La guerre a éclaté, considère Alberto Toscano, à un moment où « les revendications ascendantes de l’ouvrier blanc, non pas seulement pour les salaires mais également pour de meilleures conditions de travail et pour se faire entendre dans la conduite de l’industrie, rendent la paix industrielle difficile ». Le « socialisme d’État » impérialiste est l’une des tactiques d’apaisement, mais il s’accompagne généralement de la menace de la fuite des capitaux et de ce que nous appelons aujourd’hui le... [Lire la suite]
17 janvier 2016

28 juin 1914, Sarajevo, le capitalisme et la guerre

« L'assassinat de Sarajevo, précise David North, n'était rien de plus que l'étincelle qui embrasa la structure hautement inflammable de la géopolitique européenne et internationale. Même si l'on peut dire que peut-être la guerre n'aurait pas éclaté en août 1914 si l'archiduc n'avait pas été assassiné, quelque autre événement aurait, tôt ou tard, provoqué une guerre généralisée. En fait, durant les années précédant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il y avait eu une série d' « alertes à la guerre » provoquées par... [Lire la suite]
15 novembre 2015

Michel Peyret, Pour se souvenir, pour en tirer les leçons

  1 SEPTEMBRE 2014, Roger Garaudy, A contre nuit Anatole France: on croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels et les banquiers Si cela a un intérêt de se rappeler de ce centenaire, c’est bien parce que le capitalisme est toujours autant porteur de guerre, et de guerre mondiale en cas de crise mondiale d’ampleur. Et comme dans les deux guerres mondiales précédentes, le conflit guerrier a pour but, pour les classes dirigeantes et les Etats à leur service, de dévier les risques sociaux révolutionnaires ou de les... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
16 août 2015

Ian Birchall, 1914, l'internationalisme et La Vie Ouvrière

Pour Ian Birchall, « la crise du capitalisme est globale et nécessite une réponse globale. Mais un peu partout on constate une renaissance du nationalisme, souvent sous des formes ouvertement racistes. Pour la gauche, renouer avec les meilleures traditions internationalistes du mouvement ouvrier devient une tâche pressante. 1914 marque le centenaire de la première guerre mondiale, et si nos ennemis fêtent la boucherie, il nous faut se souvenir de ceux qui se sont opposés à la guerre. » Et s'interroger : Comment faire... [Lire la suite]