26 mars 2018

Michèle Picard, Algérie, 19 mars

« Je voudrais également, indique Michèle Picard, citer Henri Alleg, militant communiste et anticolonialiste, dont le livre « La question », qui dénonçait l’utilisation de la torture en Algérie, fera l’effet d’une bombe, et réveillera les consciences. Nous avons d’ailleurs choisi son nom pour dénommer une voie du prochain quartier du Puisoz. Juste retour des choses, pour un homme qui n’a jamais cessé de chercher la vérité, au service d’un monde plus libre et plus juste. Ce que Henri Alleg a écrit, les heures... [Lire la suite]