27 juillet 2017

Turquie, Erkin Erdogan, l'action du Congrès démocratique des peuples

"Du point de vue légal, indique Erkin Erdogan , nous nous attendons à ce que la Cour européenne des droits humains se prononce contre le résultat du référendum. Mais si l’AKP et Erdogan veulent régner sur le pays sans prêter attention à la communauté internationale, la décision de la cour européenne aura évidemment peu d’effet. Mais cela reste un soutien au mouvement démocratique. Nous attendions surtout plus de réaction de la part de l’Allemagne. Le problème, c’est qu’Angela Merkel tient à poursuivre les relations économiques avec la... [Lire la suite]
22 juillet 2017

Canaille le Rouge, l'issue, ce qui s'est construit autour du "socialisme autogestinnaire"

"Reste dès lors, nous dit Canaille le Rouge, cette question de l'issue. Pour la penser, ceux qui veulent se caler à partir du point de vue travail ne sont pas des voyageurs sans bagage. Pour cela il serait bon pour s'engager sur le parcours de se souvenir où ils ont rangé les valises qu'ils n'auraient pas jetées, les fouillent pour ressortir et mettre en débat un peu comme du terreau dans le sol (pas à imposer comme un nouveau dogme) ce que dans l'après 68 s'est construit autour de l'idée de "socialisme... [Lire la suite]
21 juillet 2017

Le Monde Libertaire, la supercherie a commencé les 13 et 14 septembre 1791

"La supercherie, indique l'article, a commencé les 13 et 14 septembre 1791, avec l’instauration du suffrage censitaire et indirect qui disait que la souveraineté appartient à la nation mais que le droit de vote était restreint… et la souveraineté du peuple lui était subtilisée au profit de la souveraineté de la nation qui est une notion totalement creuse, car la nation est une entité inexistante. Ce qui existe et vit, c’est le peuple. Dès l’instauration du système électoral, le peuple était oublié au profit des riches et des citoyens... [Lire la suite]
15 juillet 2017

Sebastien Laye, un Etat obèse et aux multiples fonctions

« Pourtant, nous dit Sebastien Laye, dès 1944, Hayek, dans  « La Route de la servitude », prédisait l'écroulement sous lui-même d'un Etat obèse et aux multiples fonctions. Un Etat adapté à la quatrième révolution industrielle devrait cesser d'identifier la sphère publique exactement à la sphère étatique. Il existe aujourd'hui nombre de missions de service public qui peuvent être exercées par la société civile, des associations, des regroupements, avec souvent de bien meilleurs résultats que l'Etat, entravé par des... [Lire la suite]
21 juin 2017

Jean-Christophe Catalon, c'est un socle commun de protections qui est en question

"Il est vrai, indique Jean-Christophe Catalon, qu'il existe beaucoup d'instances, c'est une spécificité française et, au GR-Pact, nous ne sommes pas contre simplifier cela. Nous proposons d'ailleurs une fusion de la délégation du personnel et du comité d'entreprise, tout en conservant le nombre d'élus et les fonctions des délégués du personnel, qui ont à charge les problématiques individuelles des salariés. Autrement dit, la simplification ne peut se faire qu'à condition de préserver les compétences collectives et individuelles des... [Lire la suite]
16 juin 2017

PARDEM, L’abstention citoyenne, condition d’une vraie recomposition politique

"Avant, nous dit le Pardem, le système amusait les électeurs avec les fausses alternances gauche-droite. Ce clivage est vide désormais de tout contenu stratégique et vient d’être rejeté par les électeurs. Gauche et droite sont d’accord sur la mondialisation, l’euro et l’Union européenne, le libre-échange, l’abandon de la souveraineté nationale et donc de la démocratie. Ce dispositif était à bout de souffle. La mystification avait débuté en mai 1981 avec François Mitterrand et a quand même duré 36 ans, jusqu’au 7 mai 2017. Il fallait... [Lire la suite]
16 juin 2017

Benoît Borrits, Goran Musić, les évolutions de la classe ouvrière de Serbie

"Si, indique Benoît Borrits,  les premières années post-Milošević ont permis une nouvelle croissance du PIB, elles ont aussi été celles de la désindustrialisation, celles durant lesquelles les entreprises étaient souvent vendues pour réaliser une opération immobilière. Ce modèle de développement non tenable sur le long terme a pris fin avec la crise économique mondiale de 2009. Goran Musić nous décrit une classe ouvrière profondément divisée entre ceux qui travaillent dans le secteur public (un tiers), ceux qui travaillent dans... [Lire la suite]
15 juin 2017

Rouge Midi, des élus sous les fourches caudines des oligarques

"Une publication savoureuse, nous dit l'analyse, résume en quelques pages la condition humaine actuelle et permet d’expliquer des incohérences constatées par le profane alors que tout est sous contrôle de personnes non élues, mais qui dirigent des hommes politiques élus pour diriger les pays selon leur directive. On se souvient des propos de Danièle Mitterrand qui reprochait à son mari le président français François Mitterrand de ne pas appliquer ses promesses de campagne. Réponse de l’intéressé, je ne contrôle rien et je ne peux rien... [Lire la suite]
13 juin 2017

Matthieu Croissandeau, le PS est mort parce qu'il est dépassé...

"Le PS est mort, considère Matthieu Croissandeau, parce qu’il est dépassé. Imaginé il y a près d’un demi-siècle par François Mitterrand, le parti d’Epinay n’est plus adapté. L’ancien président de la République avait su faire taire les ego et rassembler les contraires pour en faire un formidable instrument de conquête du pouvoir. Mais maintenant qu’il est devenu une régulière machine à perdre, c’est chacun pour soi et moi d’abord. Ici et là, montent déjà des ambitions pour se partager les décombres. L’heure de la vente à la découpe a... [Lire la suite]
13 juin 2017

Frédéric Autran, Trump, un séisme politique à Washington

"Et Donald Trump, soudain, limogea James Comey, le patron du FBI, indique Frédéric Autran. Lâchée par la Maison Blanche peu avant 18 heures, cette annonce explosive a déclenché un puissant séisme dans la capitale américaine. Habitués aux déclarations chocs et aux décisions impulsives du président, commentateurs, journalistes et élus ont malgré tout accusé le coup. Surpris, choqués voire carrément outrés par cette décision surprise mûrie dans le plus grand secret. «Tout ce que je peux dire est "waouh"», a lâché, décontenancé, le... [Lire la suite]