23 septembre 2018

Evelyne Pieiller, le progrès n’a de sens que concrètement émancipateur

« Les tenants d’un ordre figé pour l’éternité, indique Evelyne Pieiller, d’une nature humaine immuable, caractérisée par ses passions bien plus que par la raison, ont longtemps protesté contre cette idéologie du progrès en prophétisant le chaos social, l’égarement, la perte des repères. Réactionnaires contre progressistes, l’antagonisme était logique. Or, aujourd’hui, cette hostilité réunit aussi bien, souvent à la faveur de ce qui paraît le simple bon sens, des sensibilités de droite que de gauche. Mieux, elle permet de... [Lire la suite]
28 juillet 2016

Daniel Bensaïd, Le capitalisme pouvait-il, peut-il, se penser éternel ?

« Le grand Karl est mort ?, interroge Daniel Bensaïd. Un magazine américain l’annonçait naguère sur le ton du défi et de l’exorcisme. En 1991, un hebdomadaire français s’interrogeait à son tour sur la vacuité « d’un monde sans Marx. Il ne viendrait à l’idée d’aucun communicateur avisé de titrer sur la mort de Kant ou sur un monde sans Descartes, Plus qu’un constat de décès ou de disparition, « un monde sans Marx » porte l’aveu d’un manque. Faut-il tirer argument des rêves déchus pour renoncer aux grandes... [Lire la suite]
21 février 2016

Quentin Meillassoux, Alain Badiou et sa philosophie

« C’est pourquoi, écrit Quentin Meillassoux, les vérités sont éternelles et historiques, éternelles parce qu’historiques: elles insistent dans l’histoire, nouent des segments temporels par-delà les siècles, dépliant toujours plus profondément l’infinité de leurs conséquences potentielles, cela au travers de sujets captivés, séparés par des époques parfois extraordinairement lointaines, mais tous également transis par l’événementialité urgente qui illumine leur présent. Les vérités, parce qu’éternelles, renaissent, mais parce... [Lire la suite]