24 mai 2018

Pierre Kropotkine, le monde moderne et le communisme

« Nous maintenons aussi, indique Pierre Kropotkine, non seulement que le communisme serait l’état de société le plus enviable et le plus juste, mais encore que c’est vers le communisme, le libre communisme, que tend le monde moderne, malgré les apparences contraires qu’on pourrait induire du développement de l’individualisme, et dans lesquelles nous ne voyons que des efforts de l’individu, pour résister à la domination de plus en plus envahissante de l’État et du Capital. Mais l’histoire ne nous montre-t-elle pas aussi, à côté de... [Lire la suite]
11 mai 2018

Amadeo Bordiga, ce que la forme totalitaire permet au capital

« Après la première guerre mondiale, indique Amadeo Bordiga, et malgré la « victoire », la bourgeoisie italienne voit l’effondrement des conditions idéales des temps héroïques, et on a le fascisme. La concentration de la force policière de l’État, ainsi que du contrôle de presque tous les secteurs de l’économie, permet tout à la fois d’éviter l’explosion de mouvements radicaux des masses et d’assurer à la classe possédante la liberté de manœuvre en matière de spéculation, à condition de se donner un centre de classe... [Lire la suite]
23 avril 2018

Savannah Kocevar, Marguerite Duras et les identités de ses personnages

« Chez Marguerite Duras, indique Savannah Kocevar, les héros, ou plutôt les héroïnes car se sont majoritairement des femmes, sont des personnages complexes et contradictoires. Ces femmes, souvent en marge du reste de la communauté sont mendiantes, prostituées, vagabondes, femmes délaissées, volages, en proie à la folie, souvent instables, mais toujours liminales, comme bloquées dans un état d’entre-deux duquel elles s’échappent difficilement. En ethnocritique, nous parlons de personnage liminaire (Marie Scarpa) pour qualifier un... [Lire la suite]
27 mars 2018

Christian Laval, le néolibéralisme

« Bentham, indique Christian Laval, qui garde des aspects naturalistes, montre déjà qu’il n’y a pas de « monde capitaliste » sans État ni maillage institutionnel, au point qu’il indique que le capitalisme suppose une langue nouvelle, une réformation de l’ensemble du langage car les vieux mots trahiraient le juste calcul que chacun devrait pouvoir faire ! Chez lui, ça va jusqu’à repenser de fond en comble l’État. D’une certaine façon, c’est un vrai technicien de l’État bureaucratique social : il invente toutes... [Lire la suite]
25 mars 2018

Wikipedia, l'empire ottoman et ses évolutions

« L’Empire ottoman, indique Wikipedia, a développé au cours des siècles une organisation de l’État qui reposait sur un gouvernement très centralisé avec le sultan comme dirigeant suprême, qui exerçait un contrôle effectif sur les provinces, les citoyens et les fonctionnaires. La richesse et la position sociale n’étaient pas nécessairement reçues en héritage, mais pouvaient être acquises par la reconnaissance des mérites. Cette évolution des positions sociales était marquée par l’attribution de titres tels... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
22 mars 2018

Denis Collin, la généalogie du concept de totalitarisme

« On remarquera, indique Denis Collin, que l’analyse de Hannah Arendt devrait conduire à distinguer clairement le nazisme des autres formes de fascisme – ce qu’elle ne fait pas et manque ainsi la dimension propre du fascisme. Le mot de « totalitarisme » vient certainement du mot d’ordre énoncé par Mussolini, « Tout dans l’État, rien en dehors de l’État, rien contre l’État ». Mais le fascisme italien se distingue nettement du nazisme.  Tout d’abord le racisme n’y joue qu’un rôle annexe et il est d’abord un... [Lire la suite]
22 mars 2018

Laurent Joffrin, la SNCF et Elisabeth Borne

« Aux dires de tous, indique Laurent Joffrin, Elisabeth Borne est une responsable compétente, polytechnicienne un peu raide mais travailleuse acharnée, sur laquelle son patron de l’époque, Guillaume Pepy, ne tarit pas d’éloges. Une hypothèse se fait jour : si cela se trouve, le bilan de cette équipe à la tête de la compagnie n’est peut-être pas si mauvais. La SNCF, nous l’avons montré dans Libération, n’est pas dans l’état déplorable que disent aujourd’hui les ministres. Elle gagne de l’argent, elle fait rouler les trains... [Lire la suite]
11 mars 2018

Eric Cusas, à leur tour les Italiens ont mal voté !

« Selon le professeur Emilio Gentile, indique l'article, dont les études font autorité, le fascisme est d'abord un totalitarisme, mot qui désigne le fonctionnement de tout État qui prétend régir non seulement la vie publique, mais aussi la vie privée de ses administrés. Il suppose l'existence d'un parti unique, détenteur d'un monopole idéologique, une restriction de la liberté d'expression, totale ou partielle, par le biais d'un appareil de terreur plus ou moins sévère selon les climats et - en tout cas pour ce qui regarde le... [Lire la suite]
08 mars 2018

Ernest Mandel, envisager que le prolétariat puisse prendre le pouvoir, une gageure !

« Dans le cours de l'histoire, rappelle Ernest Mandel, toutes les autres classes sociales, quand elles s'emparèrent du pouvoir de l'État, détenaient déjà dans leurs mains le pouvoir effectif, économique, intellectuel et moral dans la société. Il n'y a pas un seul exemple, avant celui du prolétariat, d'une classe sociale qui ait pris le pouvoir, alors qu'elle était encore opprimée des points de vue économique, intellectuel et moral. En d'autres termes, c'est presque une gageure, que d'envisager que le prolétariat puisse prendre le... [Lire la suite]
02 mars 2018

AZADEH KIAN, Iran, que veulent les manifestants de 2018

« Les manifestants de 2018, indique Azadeh Kian, n’ont au contraire rien à perdre et ils en veulent à l’ensemble des institutions et aux responsables du régime, réformateurs comme conservateurs. La prise de position contre eux de la majorité des personnalités réformistes, Mohammed Khatami en tête, associée à la grande déception d’un électorat qui a réélu Rohani en 2017 dans l’espoir d’une ouverture politique et économique du pays a mis fin à la possibilité d’une évolution graduelle. Et on risque d’assister à la généralisation des... [Lire la suite]