07 septembre 2018

"La Caste", le livre qui dénonce Macron et son "hold-up sur l'Etat"

+Emmanuel Macron à la Rotonde, le 24 avril 2017. (LEWIS JOLY/SIPA) Dans "la Caste", Laurent Mauduit invoque Ricoeur pour enquêter sur le groupe, composé de hauts fonctionnaires et d’hommes d’affaires, qui a hissé Emmanuel Macron à l’Elysée. Par Vincent Jauvert Publié le 05 septembre 2018 à 18h13 Philippe Besson, écrivain lèche-majesté Amour, gloire & politique : Aurélie Filippetti sans langue de bois "Les cheminots font grève pour moi, pour nous tous" Macron rêvait de célébrer Mai 68. Puis il a envoyé des blindés sur... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 juillet 2018

Elsa Faucillon, ce que l'affaire Benalla révèle

« Même si on ne découvre rien, indique Elsa Faucillon, c’est vrai que cette affaire révèle quelque chose de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron. Cette volonté de tout concentrer, de tout décider, seul – voire à quelques-uns : une petite équipe au service de quelques-uns. Les privilégiés parlent aux privilégiés. Son exercice du pouvoir renforce l’épuisement de la Vème République. Notre système hyper-présidentiel qui confie les pleins pouvoirs au seul président de la République est étouffante. L’interview d’Alexandre... [Lire la suite]
05 juin 2018

Les liens d'Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, avec un armateur italien.

Soupçons de corruption : l'association Anticor porte plainte contre le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler  08h32, le 04 juin 2018, modifié à 11h45, le 04 juin 2018 Le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler est visé par une plainte d'Anticor.@ JACQUES DEMARTHON / AFP Partagez sur : L'association anticorruption Anticor a déposé une plainte au parquet national financier pour dénoncer les liens d'Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, avec un armateur italien. Le secrétaire général de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 mai 2018

Interpellation du locataire de l'Elysée

Editer l'article Administration Connexion Créer mon blog   Canaille le Rouge, le c@rnet, ses p@ges. Colonialisme, racisme ;Touthenmakron au pied du mur Publié le 22 Mai 2018   Interpellation du locataire de l'Elysée par Elie Domota     Mai 1967 le pouvoir gaulliste commet un massacre en Guadeloupe. Suite d'une longue tradition de barbarie répressive.    Au final des dizaines de morts (le rapport Stora de 2016 parlera-à juste titre- de massacre). Canaille le Rouge dédie cette page à Laurent... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 avril 2018

Claude Askolovitch, Emmanuel Macron, «Monsieur le banquier»

« Ces mots, indique Claude Askolovitch,  «l’ancien banquier chez Rothschild», l’accompagnent depuis que la politique l’a découvert. Ils n’étaient pas méchants, au début. L’ancien banquier de chez Rothschild, qui connaissait les patrons, avait le mérite de leur parler; le secrétaire général adjoint de l’Élysée maintenait un contact avec le monde de l’entreprise, quand le socialisme s’illusionnait encore de la taxe à 75% et autres cookies de campagne. Ce fut une première narration. Elle s’inversa quand Macron devint ministre,... [Lire la suite]
29 décembre 2017

Jean Penichon, ce sont toujours les copains et les coquins...

« Mais, indique Jean Penichon, cette « aristocratie financière » privilégiée par le gouvernement actuel estime qu’elle a tous les droits et ne supporte aucune entrave à sa soif de profit. "La république des copains et des coquins", ces mots prononcés par Michel Poniatowski, éminence grise de Valéry Giscard d’Estaing visait l’UDF lors du scandale de la Garantie Foncière qui éclata en 1971. Quel rapport me direz-vous entre cet évènement du temps jadis et la situation actuelle où un copain des coquins est aux manettes de... [Lire la suite]
21 octobre 2017

Front Social, une manif nationale pour lancer le tous ensemble

« Contre la violence tous azimuts du président des riches, indique le texte, nous proposons de riposter en marchant sur l’Élysée le 18 novembre l’avant veille du passage de la loi devant l’Assemblée, tous ensemble, en même temps, au même endroit, le même jour. Et il est temps… Côté Macron, l’offensive libérale se déploie, des ordonnances à l’impôt sur la fortune, des emplois aidés à la campagne contre les chômeurs, des aides au logement à la CSG. L’arrogance, l’insulte, le mépris accompagnent les coups. Côté Résistance, le compte... [Lire la suite]
10 décembre 2016

Stéphane Malsagne, Charles-Eudes Bonin et l'Islam asiatique

« Comme explorateur et diplomate en Extrême-Orient, indique Stéphane Malsagne, Bonin fut en contact avec les grandes personnalités politiques et diplomatiques françaises en Indochine et en Chine. Il exerça ses fonctions à une époque où le lobby colonial était très puissant au sein du ministère des Affaires étrangères. Il fut très imprégné par ce milieu structuré en partie par le Comité de l’Asie française auquel il appartenait aux côtés des grandes figures savantes de l’islam comme Louis Massignon. Comme diplomate enfin, Bonin... [Lire la suite]
21 juillet 2016

Reza Afchar Nadéri, Iran, la tradition de la poésie libertaire

"Est-ce que tu vois, questionne Reza Afchar Nadéri, aujourd’hui, Nicolas Sarkozy ou François Hollande inviter à l’Élysée des poètes de dimension populaire ? Déjà il faut les trouver ces poètes « populaires ». Et puis, compte tenu de leurs niveaux intellectuels respectifs – je veux parler des présidents —, ils préféreraient sans doute inviter, respectivement, les rappeurs Doc Gynéco et Joey Starr dont on connaît la portée de leur réflexion et la qualité de leur poésie. En Iran, dans les banlieues des grandes villes tout... [Lire la suite]
04 juillet 2016

Rocard et Mitterrand le railleur

«Pour Renaud Dély, « Seule l’évocation d’un nom rembrunit son visage : François Mitterrand... Son meilleur ennemi est mort presque vingt ans plus tôt, le 8 janvier 1996, mais Michel Rocard continue de régler ses comptes avec celui qui lui a gâché la vie publique, et même la vie tout court, celui qui lui a barré la route de l’Élysée. À cause de lui, Michel Rocard a souffert. Beaucoup. Souvent. Dès son ralliement au PS, en 1974, lors des Assises du socialisme, il a été moqué, méprisé, humilié. Son débit rapide et saccadé, son... [Lire la suite]