25 février 2018

Roger Garaudy, le communisme, un dépassement du capitalisme

  « Le marxisme, indique Roger Garaudy, n'est pas l'"opposé", le "symétrique" (en mots et en maux pour commencer) du capitalisme et n'a aucunement vocation à lui faire concurrence à l'image du spectacle des partis politiques qui se succèdent périodiquement sur le théâtre de la cité dite démocratique. Son adversaire réel est l'égoïsme, source première du capitalisme. Le communisme représente un dépassement de ce dernier.Tous les sages (voir par exemplecet article) issus de toutes les religions (car il faut bien... [Lire la suite]
31 mars 2017

Camille Loty Malebranche, le capitalisme, une singerie de démocratie ploutocratique

« Les déchets dysfonctionnels du capitalisme, précise Camille Loty Malebranche, sont partout dans le grand banditisme social qui plonge les pays paupérisés dans le chaos lié à l'extrême misère, car toute extrême misère est terreau favorable et fertile au chaos ou à la dictature; et, en pays nantis, le capitalisme séquestre l’État pour jouer une singerie de démocratie ploutocratique au gré de la racaille financière sur le peuple asservi. L’égoïsme, l’égocentrisme, la vénalité, la cupidité, le proxénétisme, la prostitution,... [Lire la suite]
29 juillet 2016

Ernst Bloch, le socialisme utopique et son dépassement

« Bien que la pensée de Bloch, indiquent les auteurs, mette en avant la pensée de l’utopie, elle se revendique également comme explicitement marxiste.  Or, c’est apparemment paradoxal puisque Marx, dans le Manifeste du Parti communiste, s’était nettement démarqué de ce qu’il appelait le « socialisme utopique » qui désignait l’ensemble des doctrines des penseurs socialistes du début du XIXème siècle. Contre ceux que Marx appelait les socialistes utopiques et qui imaginaient ou concevaient théoriquement à partir d’une... [Lire la suite]
14 octobre 2015

Philippe Aghion, le rejet des acquis du passé et l'acceptation de la stratégie du capital

« La leçon inaugurale de Philippe Aghion, intitulée « Les énigmes de la croissance », a donné lieu à de nombreux commentaires.  Dans un article fort critique, Le Monde écrit « Philippe Aghion, ou l’égoïsme de l’optimisme » et constate d'emblée que le nouveau professeur du Collège de France « a proposé une apologie de l’économie américaine à son auditoire ». A son tour, Les Echos vante « La belle leçon de croissance du professeur Philippe Aghion », soulignant le rejet dans le passé de l'esprit des « Trente Glorieuses » et... [Lire la suite]
15 mai 2015

Camille Loty Malebranche, le capitalisme est l'institutionnalisation de l'égoïsme comme ordre du monde

« Nous nous retrouvons, écrit Camille Loty Malebranche, au cœur d’une société d’expropriation de l’être auquel l’idéologie substitue les ersatz de la propriété voire de l’apparence de propriété, vu les aléas du crédit bancaire avec les risques et menaces expropriateurs par la saisie des biens. À quand un nouveau rapport à soi et aux choses, un équilibre sain qui changera ce monde malade, miséreux de toutes sortes de misères malgré la multitude des biens, l’abondance des ressources et la surabondance d’objets qui, hélas,... [Lire la suite]