20 mars 2018

Yougoslavie, Natasa Jevtovic, le pays où je suis née n'existe plus

« Il est difficile, indique Natasa Jevtovic, de survivre à la mort de son pays et de rester indemne. D’autant plus si on l’aimait. Encore davantage si on était patriote au point de vouloir le défendre des puissances étrangères armées jusqu’aux dents et équipées d’appareils de destruction massive sophistiqués. Encore davantage si on est fille d’un colonel et si on a trois autres colonels dans la famille, et si on a appris soi-même à l’école primaire, à l’âge de quatorze ans, comment démonter, nettoyer et utiliser un fusil M48 et... [Lire la suite]
08 février 2018

Démembrer la Yougoslavie et restaurer le capitalisme

« Ces actions visant à démembrer la Yougoslavie, un État fondé en 1918, faisaient suite à une âpre guerre civile qui avait coûté des milliers de vies et fait près de 600 000 réfugiés. Cette guerre avait été provoquée par des cliques rivales dans les diverses républiques yougoslaves qui tentaient de préserver leurs intérêts dans des conditions où la bureaucratie au pouvoir se désintégrait. Elles renforçaient toutes leur chauvinisme national afin de diviser la classe ouvrière yougoslave et de mener à bien leur programme de... [Lire la suite]
28 janvier 2018

Nicolas Trifon, Jože Pirjevec et Tito

« Destinée à « accélérer » le développement du marxisme-léninisme afin de contrer sur le terrain de l’idéologie les Soviétiques, indique Nicolas Trifon, l’idée de l’autogestion serait venue en premier à Djilas qui en fit part à Tito. Plutôt réticent au départ, Tito finit au début de l’été 1949 par s’enthousiasmer pour cette idée après qu’on lui eût expliqué, citations de Marx à l’appui, que « l’autogestion pouvait les sauver du piège du stalinisme et devenir un modèle pour les autres pays » . Vingt ans... [Lire la suite]
10 octobre 2017

L'unité et la désintégration de la Yougoslavie

«L’occupation allemande de la Serbie, nous dit Clément Chapon, en 1941 suscite rapidement une vigoureuse résistance composée de deux  forces principales. D’une part, des nationalistes fidèles à la monarchie, les Tchetniks de Draža Mihailović, un officier serbe orthodoxe, et d’autre part des communistes, dirigés par Josip Broz Tito, un Croate. Ce dernier, reconnu par les alliés occidentaux, finit par l’emporter sur son rival et parvient à libérer la Yougoslavie de l’occupation  allemande et des Oustachis, avec... [Lire la suite]
16 juin 2017

Benoît Borrits, Goran Musić, les évolutions de la classe ouvrière de Serbie

"Si, indique Benoît Borrits,  les premières années post-Milošević ont permis une nouvelle croissance du PIB, elles ont aussi été celles de la désindustrialisation, celles durant lesquelles les entreprises étaient souvent vendues pour réaliser une opération immobilière. Ce modèle de développement non tenable sur le long terme a pris fin avec la crise économique mondiale de 2009. Goran Musić nous décrit une classe ouvrière profondément divisée entre ceux qui travaillent dans le secteur public (un tiers), ceux qui travaillent dans... [Lire la suite]
14 mars 2016

Goran Markovic, Yougoslavie-1950, une base légale pour l'autogestion ouvvrière

« Les premiers Conseils de travailleurs, indique Goran Markovic, ont été accueillis favorablement par la classe ouvrière et la société yougoslave dans son ensemble, mais il était clair dès le début que les limites dans lesquelles ils travaillaient était inacceptables. Une nouvelle loi fondamentale, ratifiée par le parlement fédéral le 27 juin 1950, constituait la base légale de l’autogestion ouvrière. Elle devait abolir la bureaucratisation excessive de l’économie, introduire une nouvelle démocratie et « établir... [Lire la suite]
07 mars 2016

Michael Parenti, Yougoslavie, un passage à tabac sadique !

« Michael Parenti montre ici au contraire que la plupart des opérations de nettoyage ethnique à travers l’ex-Yougoslavie ont été perpétrées non pas par les Serbes mais contre eux ! Et que le « plus grand défi militaire » – d’après l’expression de Clinton – de l’histoire de l’OTAN, fut en fait un passage à tabac sadique d’un petit pays par les forces militaires les plus puissantes du monde. Et comble de déréliction pour les Yougoslaves : ces puissances occidentales, pourtant entièrement responsables de... [Lire la suite]