27 novembre 2018

"Pour une ESS de transformation sociale »

 le GOEES, la Scop EMI/CFD, Rencontres sociales avec le soutien de Plaine Commune                                                                                                                            vous... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2018

Richard SOBEL, Le travail, spécifique au capitalisme ?

Le travail, spécifique au capitalisme ? Utile, mais insuffisante, l’interprétation par Postone des conceptions de Marx REVUE ÉCONOMIQUE / Les Presses de Sciences PoLe 14/11/2017 à 08:43  Les interprètes classiques de Marx voient dans le travail une essence humaine, naturelle. Moshe Postone affirme lui que Marx critique le "travail sous le capitalisme" et non le capitalisme du point de vue du travail. Si c’est le cas, le "travail" appartient intégralement au capitalisme et ne constitue pas un point d’appui... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2018

Mélanie Guyonvarch, De quoi le licenciement libère-t-il ?

6 | 2012 : Penser le (non-)travail Penser le (non-)travail De quoi le licenciement libère-t-il ? Considérations sur des salariés licenciés « heureux », éclairées par la critique du travail de Hannah Arendt Mélanie Guyonvarch Résumé | Index | Plan | Texte | Bibliographie | Notes | Citation | Auteur Résumés FrançaisDeutsch Le licenciement, cette forme imposée de non-travail, est sans aucun doute... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2018

SERPENT – LIBERTAIRE, Le travail mort l'emporte sur le travail vivant

« Nous avons vu dans la première partie de notre texte, que les pertes d’emplois dans la zone OCDE étaient amplement compensées par la mise en valeur des forces de travail des pays dits « émergents », nous avons expliqué dans un autre article récent la corrélation entre la dette du tiers monde et les délocalisations (« L’endettement international et l’échappatoire de la planche à billets », Echanges n° 144). Dans cette seconde partie il nous faut aborder la question que pose Claude Bitot dans son dernier livre en date, Repenser... [Lire la suite]
27 septembre 2018

SERPENT – LIBERTAIRE, le capitalisme et la force de travail

« Dans le système capitaliste, nous dit l'article, c’est le travail qui donne la valeur à l’ensemble des marchandises produites. Mais ce travail fonctionne lui-même comme une marchandise. La force de travail des prolétaires est achetée et vendue sur un marché spécifique que l’on appelle marché du travail. Sur ce marché plus ou moins ouvert, le capitaliste essaye de payer cette force de travail le moins cher possible, au détriment des prolétaires qui n’ont que ça à vendre. Vu comme ça on n’a pas... [Lire la suite]
28 août 2018

Les mécanismes de domination dans et par le travail

« On peut résumer le travail moderne, indiquent les auteurs, tel qu’il résulte de 30 ans de méthodes de management, comme l’individualisation systématique de la gestion des salariés. En France, elle a commencé dès 1973-74, comme la réponse du patronat à ce que le discours dominant a nommé par euphémisme les « événements » de mai 1968, pour masquer que ce fut, au-delà d’une révolte étudiante, la plus grande grève générale sauvage de l’histoire sociale en France. Sauvage, car lancée indépendamment de tous les appareils... [Lire la suite]
07 juin 2018

Benoît Borrits, Thomas Coutrot, démocratie et travail

"Comment expliquer, indique Benoît Borrist, alors que les salarié-es ne revendiquent pas une plus grande liberté dans leur travail ? C’est sur cette question que s’ouvre la partie conclusive du livre. C’est chez Moishe Postone que Thomas Coutrot trouvera la réponse à son interrogation. Selon cette lecture de Marx, la particularité du capitalisme se situe dans le travail salarié comme mode fondamental de médiation sociale et la seule chose qui compte est alors la valeur d’échange, valeur d’échange dans laquelle s’inscrivent la... [Lire la suite]
07 juin 2018

Shirley Wirden , Le travail au cœur du projet de société

« Bien sûr, indique Shirley Wirden, il existe d’autres moyens que le travail pour se réaliser et être heureux mais la privation de travail n’a jamais épanoui personne. Il s’agit d’une légende urbaine au service du capitalisme et de la reproduction sociale. Tout le monde n’a pas les mêmes conditions matérielles objectives d’existence, le même héritage familial et ainsi tout le monde ne dispose pas des mêmes possibilités lors de son entrée dans le monde du travail. Dans sa logique actuelle, le système se pérennise par la... [Lire la suite]
02 février 2018

Mathieu J. Lainé, l’achat et la vente de la force de travail

« À l’instar des autres marchandises, rapporte Mathieu J. Lainé, la force de travail possède une valeur d’usage, c’est-à-dire une utilité — une marchandise permet de satisfaire un besoin — , et une valeur d’échange, c’est-à-dire un taux ou un prix auquel elle s’échange couramment sur le marché. La force de travail possède toutefois une utilité unique, qui la distingue radicalement des autres marchandises et qui intéresse les capitalistes : elle est susceptible de produire davantage de valeur... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Emmanuel Dockès, Macrom, des ordonnances pour réformer le code du travail

« L’idée poursuivie par Macron, indique Emmanuel Dockès, est de permettre de travailler plus, notamment via la défiscalisation des heures supplémentaires. C’est une incitation à concentrer le travail sur les uns, quitte à en priver les autres. Ce dispositif sera à la fois destructeur d’emploi, mais aussi producteur de surmenage pour ceux qui ont la chance d’en avoir un. Pourtant, à une époque qui voit monter la robotisation, la réduction et le partage du temps de travail sont la seule solution si l’on veut éviter l’élargissement... [Lire la suite]