23 septembre 2017

Informations Ouvrières, la lutte des classes se poursuit sous Macron

« Mais le gouvernement Macron-Philippe, nous dit Informations Ouvrières,  est dans la crainte de ne pouvoir faire aboutir ses projets : « Si le plan rate, si les syndicats se disent bernés, l’échec sera double » (Les Échos). La volonté de mise au pas des organisations syndicales ne leur est pas acquise et c’est bien là leur problème. La lutte des classes, moteur de l’histoire, inexorablement se poursuit dans les entreprises et dans la rue afin de refuser les... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Anthony Torres et Alexandre Lantier, Une radicalisation des masses en Europe

« L'opposition à Macron, nous disent les auteurs, fait partie d'une large radicalisation des travailleurs et des jeunes contre l'austérité et les dangers de dictature et de guerre qui pèsent sur toute l'Europe. 68 pour cent des Français s’opposent aux ordonnances et la population soutient à 55 pour cent des grèves contre cette politique, tandis que la côte de popularité de Macron a chuté à 30 pour cent. Ceci fait partie d'une radicalisation plus large des masses en Europe où, dans un sondage cette année, une majorité des jeunes... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Georges Gastaud, l'euro-austérité et la casse thatchérienne

« Cette casse sociale à la Thatcher, constate Georges Gastaud, s’accompagne d’une casse géante de la NATION, ce qu’hélas, continuent à ignorer nombre de dirigeants de la gauche politico-syndicale établie, et pour cause : c’est au nom de la « construction européenne » supranationale, de l’euro-austérité parrainée par Merkel au nom de la monnaie unique (c’est-à-dire de l’alignement du franc sur le Deutsche Mark, bien plus « fort »), du Traité de libre-échange transatlantique (« TAFTA ») qui va... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Emmanuel Dockès, travail, les ordonnances sont une marche de plus

« Si la dureté de ces réformes surprend, indique Emmanuel Dockès, leur orientation générale est en revanche sans originalité. Elle était attendue. Le droit du licenciement est réduit, mais il l’avait déjà été en 2013 (loi LSE) et 2016 (loi travail). La représentation du personnel est réduite, mais c’est dans la suite de la loi Rebsamen de 2015. La possibilité de briser des protections par convention collective est encore accrue – le recours aux contrats précaires pourra par exemple être généralisé, et l’essentiel du droit de la... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Jacques Cotta, l’illégitimité du pouvoir en place

« Evidemment, constate Jacques Cotta, la capitulation ne peut faire que le jeu des ordonnances, de Macron, de son gouvernement. De son côté la perspective de journées d’action à répétition ne peut que démoraliser avant même d’avoir commencé. L’expérience des années passées est de ce point de vue éclairante…Il apparaît donc que la question que pose le gouvernement est politique. Il tire sa légitimité des institutions de la 5ème république qui permettent de concentrer tous les pouvoirs dans les mains d’un homme... [Lire la suite]
21 juillet 2017

Macron-de Villiers à l'international

"Même tonalité du côté de la Süddeutsche Zeitung, en Allemagne, qui prévoit que “la résistance se déclarera partout en France : dans les communes, les régions, avec les partenaires sociaux et les syndicats”. Dans son désir d’assainissement budgétaire, “ce général ne sera pas l’adversaire le plus coriace à affronter” pour Emmanuel Macron assure le quotidien allemand. Le journal conservateur italien Il Foglio juge toutefois que le chef de l’État français a géré cette première crise comme il le fallait car “les Français sont... [Lire la suite]
20 juillet 2017

Alexandre Lantier, Macron- de Villiers, les dessous d'une confrontation

"Cette confrontation, nous dit Alexandre Lantier, entre le président de la France et le chef de ses armées souligne l'effondrement croissant des normes démocratiques en Europe. Le militarisme accru de l'impérialisme européen depuis la dissolution de l'URSS par la bureaucratie stalinienne en 1991, conjugué à la montée des inégalités sociales et des tensions de classe, ont largement renforcé la position politique des armées. Les armées européennes ont non seulement rejoint des guerres néo-coloniales en Afghanistan, en Irak, en Libye, et... [Lire la suite]
17 juillet 2017

Septembre 2015, Macron en Israël

"Mais qu’est-ce qu’il leur prend, disait l'AFPS, à nos dirigeants, lorsqu’ils sont en visite en Israël ? L’an dernier, c’est François Hollande qui déclarait son amour à Benyamin Netanyahou, criminel de guerre. Et cette fois, c’est Emmanuel Macron qui, tout en dépassant allègrement ses compétences de ministre de l’économie, en arrive à dire que le boycott d’Israël est illégal et à encourager l’émigration de citoyens français juifs en Israël. Leurs hôtes israéliens les ont-ils dopés aux euphorisants ? Ont-ils décidé la... [Lire la suite]
04 juillet 2017

Etat d'urgence, qui est visé par les mesures de Macron ?

« L'argument de la classe politique et des médias, nous disent les auteurs de l'article, selon lesquels la police aurait besoin de ces pouvoirs extraordinaires pour lutter contre le terrorisme islamiste, est une fiction politique répugnante. Les réseaux islamistes en France et à travers l'Europe fonctionnent sous surveillance et sous protection des services de renseignement européens, afin de mener la sale guerre de l'Otan en Syrie. Ils servent de prétexte à la classe dirigeante pour doter l'Etat des capacités de répression... [Lire la suite]
04 juillet 2017

Geoffroy Clavel, Macron, asseoir une hégémonie sans partage sur les institutions

« Pour s'en assurer, indique Geoffroy Clavel, et asseoir une hégémonie sans partage sur les institutions, Emmanuel Macron ne se contente pas d'user de tous les pouvoirs que lui offre la Constitution. L'ancien banquier d'affaires a également imposé à la tête de l'Etat une culture d'entreprise et des techniques de management pyramidales qui n'ont rien à envier aux géants de la Silicon Valley.Macron qui s'adresse aux parlementaires réunis en congrès la veille de la déclaration de politique générale d'Edouard Philippe ? "C'est une... [Lire la suite]