05 septembre 2018

Guillaume Berlat,Jupiter à nos excellences : Diplomatie du verbe …

 5.septembre.20185.9.2018 // Les Crises Source : Proche & Moyen-Orient, Guillaume Berlat, 03-09-2018 « Ce qu’il dit n’est que du fade verbiage de chancellerie » déclarait Maurice Paléologue (ambassadeur à Sofia de 1907 à 1912 et à Saint-Pétersbourg de 1914 à 1917, puis secrétaire général du ministère des Affaires étrangères dans le cabinet Millerand en 1914). Tel est le principal reproche que l’on peut formuler à l’encontre du discours fleuve (une heure trente minutes environ), fourre-tout prononcé le 27 août 2018 par le... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 août 2018

Pour compenser la suppression de l’Exit Tax pour les milliardaires, MACRON veut taxer les ventes sur Le Bon Coin !

Pour compenser la suppression de l’Exit Tax pour les milliardaires, MACRON veut taxer les ventes sur Le Bon Coin ! Dans un pays où des millions de travailleurs sont condamnés à la précarité et aux bas salaires, il est un domaine qui fait florès, celui du commerce d’occasion entre particuliers. Favorisé par des sites internet bien connus comme le bon coin. Il ne s’agit pas d’un loisir pour une grande majorité des utilisateurs, mais bien d’une nécessité. Meubler son logement, réparer sa voiture pour les uns,... [Lire la suite]
14 août 2018

Frédéric Glorieux, Macron, pourquoi le dire au sommet de l'Etat ?

« Nos présidents précédents, indique Frédéric Glorieux, avaient des maîtresses, puis divorcèrent, puis eurent des histoires entre célibataires. Nous sommes passés dans une autre époque. Le couple présidentiel présente toutes les apparences de la fidélité, mais pas de la satisfaction sexuelle conjugale, si bien que tous les vices leur sont prêtés. Entendons-nous, ils font ce qu'ils veulent, peu importe, mais ce qui est montré publiquement est politique. Lors de sa provocation du 27 juillet auprès de ses députés, Emmanuel Macron... [Lire la suite]
03 août 2018

Jacques Sapir, Emmanuel Macron, Un acte contraire à la Constitution

« La phrase d’Emmanuel Macron, indique Jacques Sapir, prend alors l’apparence d’une rodomontade, d’un défi sans risque. Ce n’est pas une attitude de Chef de l’Etat. Au mieux, c’est une attitude d’enfant en cours de récréation. On peut y voir le manque de sérieux qu’Emmanuel Macron porte tant à sa fonction qu’aux français. Quel que soit le bout par lequel on prend cette déclaration, elle apparaît bien comme une faute morale. Elle s’apparente aux mots qui furent prêtés à Marie-Antoinette : « ..s’ils n’ont pas de pain, qu’ils... [Lire la suite]
01 août 2018

Paul Monmaur, Pour info : 3 articles ci-dessous. Cordialement

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/affairebenalla-est-revelatrice-de-ce-que-serait-le-monde-sans-fonctionnaires-que-veut-macron-ap2022/?ct=t(RSS_EMAIL_CAMPAIGN) #affaireBenalla est révélatrice de ce que serait le monde sans fonctionnaires que veut #Macron #AP2022 Il a déjà beaucoup été écrit et dit sur l’affaire Benalla qui fait sur bien des aspects tomber le masque du régime Macron et de sa profonde dynamique fascisante accompagnant son offensive anti-sociale. L’une des révélations de cette affaire... [Lire la suite]
29 juillet 2018

JRCF, LREM, un parti de « fan » de Macron

« L’idéologie macroniste, indique JRCF, fait passer le changement permanent et la régression sociale pour une innovation et un progrès, alors qu’il s’agit juste de rendre les travailleurs plus malléables aux desiderata des capitalistes. Cela fait partie du changement de sens des mots par le capitalisme depuis un certain nombre d’années, mais qui atteint son apogée ici avec un parti se réclamant explicitement de la « start up nation », c’est-à-dire du monde managérial. Enfin, pour finir, il nous faut constater que LREM... [Lire la suite]
28 juillet 2018

Elsa Faucillon, ce que l'affaire Benalla révèle

« Même si on ne découvre rien, indique Elsa Faucillon, c’est vrai que cette affaire révèle quelque chose de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron. Cette volonté de tout concentrer, de tout décider, seul – voire à quelques-uns : une petite équipe au service de quelques-uns. Les privilégiés parlent aux privilégiés. Son exercice du pouvoir renforce l’épuisement de la Vème République. Notre système hyper-présidentiel qui confie les pleins pouvoirs au seul président de la République est étouffante. L’interview d’Alexandre... [Lire la suite]
24 juillet 2018

alalumieredunouveaumonde

    AFFAIRE BENALLA (2): LA RUMEUR POLICIERE LE PRESENTE COMME L'AMANT DE MACRON Benalla avait les clés de la villa du Touquet de Brigitte et Emmanuel Macron Nouvelle révélation : Alexandre Benalla aurait été habilité «secret défense» Signe de Dieu? Un immense rocher se détache du Mur des Lamentations La France va accueillir des Casques blancs, organisme accusé de proximité avec des terroristes Des substances toxiques dans les tampons et les serviettes hygiéniques AFFAIRE BENALLA (2):... [Lire la suite]
23 juillet 2018

Joël Aubert, Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla

Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla: il faudra plus que de belles paroles Encore heureux que Le Monde et Ariane Chemin aient fait preuve d'assez de pugnacité pour découvrir, sous son casque d'emprunt, ce monsieur Benalla, homme de confiance du président de la République et, d'évidence, déjà rompu aux basses besognes de gros bras des services d'ordre des élus, bien avant qu'Emmanuel Macron ne conquiert l'Elysée. Oui, réjouissons-nous que le masque soit tombé et que l'individu doive rendre des comptes à la justice de ce pays,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 juillet 2018

Sylvain Rakotoarison, le mode de communication d'Emmanuel Macron (1)

« Certains députés LR et les députés FI, indique Sylvain Rakotoarison, ont refusé de participer à cette séance spéciale. Pour les deux, il y a un côté très cocasse que je vais expliquer ici. Ce discours d’Emmanuel Macron, deuxième depuis le début de son quinquennat, le précédent a eu lieu le 3 juillet 2017, a duré près d’une heure trente et a été l’occasion pour le chef de l’État de faire un bilan de la première année de son quinquennat et d’exposer les perspectives d’action pour les années à venir. C’est le mode de communication... [Lire la suite]