04 août 2017

Patrick Silberstein, faire vivre une coopérative de salarié-es...

"Le combat continue, indique Patrick Silberstein, parce que le court terme a été atteint : les coopérateur-trices travaillent « autrement » et font l’expérience du « travail libéré », la coopérative produit, vend et embauche. Il faut maintenant, dans une conjoncture politique et sociale difficile, engager le fer pour donner à Scop-Ti les moyens de construire le large horizon qu’ils ont commencé à dessiner. Parce que, cela va soi, l’environnement capitaliste est hostile aux « territoires libérés ».... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Sandrino Graceffa, les CAE ou coopératives d'activité et d'emploi

« L’idée des CAE, précise Sandrino Graceffa, nées au milieu des années 90, est que nous pouvons regrouper au sein d’une même entité juridique des créateurs d’activités économiques plutôt que de créer autant d’entreprises individuelles. Cela permet de mutualiser un certain nombre de fonctions administratives mais aussi d’outils de travail et de développement commercial. Ils développent leurs activités de façon autonome mais dans un cadre collectif. Le risque y est mutualisé et minimisé car assumé collectivement. Le travailleur... [Lire la suite]
08 novembre 2016

Emmanuel Riondé, la coopérative d'habitants Mas Coop

«Notre projet est un acte politique, assume Eric. Au sens où nous entendons bien montrer et démontrer que d’autres formes d’habitat, d’organisation collective et de consommation sont possibles dans notre société. » Et cela en s’impliquant pleinement dans la vie locale : « C’est une des valeurs portée par le projet », résume Stéphanie, 35 ans, compagne d’Eric et également professeure des écoles dans un village du coin. Les enfants de Mas Coop sont inscrits à l’école du village et au collège le plus proche. Les coopérateurs adhèrent à... [Lire la suite]
08 septembre 2016

Joël Martine, SCOP pour l'emploi et l'économie locale

« En effet, nous dit Joël Martine, contrairement à ce qu’on croit souvent, les coopératives de production sont capables de supplanter les entreprises capitalistes. Et elles l’ont montré : c’est l’objet des premiers chapitres de Coopératives contre capitalisme, pleins d’exemples et faciles à lire. On y apprend que statistiquement les Scop ont une durée de vie plus longue et, à investissement égal, créent ou maintiennent plus d’emplois que les entreprises capitalistes. Ce malgré un environnement capitaliste qui ne leur est pas... [Lire la suite]
19 mars 2016

Economie capitaliste, l'alternative existe déjà : les coopératives !

« Il s’agit simplement, nous dit le texte, de faire en sorte que le capital d’une entreprise soit confié aux seuls qui sont personnellement liés à son destin, qui sont sur place et ont une connaissance du travail, qui ont une logique basée sur la proximité et l’expérience : les travailleurs. Car il ne faut pas s’étonner que notre économie aille mal, ne fasse rien d’éthique, d’écologique ou de qualitatif durable tant qu’on laissera à sa tête des patrons trop riches ou des fonds d’investissements basés dans un autre monde, pas... [Lire la suite]
22 février 2016

Patrick Le Tréhontat, les coopératives, un instrument de lutte de classe ?

« Au  3e congrès de l’Internationale communiste (1921), indique Patrick Le Tréhondat, le congrès vote des « Thèses sur l’action des communistes dans les coopératives ». Les coopératives existantes dans les pays capitalistes y sont considérées comme « subordonnées à la politique de la bourgeoisie impérialiste », dépendance dissimulée derrière leur « apolitisme » et leur « réformisme ». Par conséquent, elles ne peuvent « à aucun  degré servir les buts révolutionnaires du... [Lire la suite]
20 janvier 2016

Pierre Zarka, Benoît Borrits et les coopératives

« Le travail de Benoit Borrits ne se situe pas dans l’abstrait : à partir des expériences dont il prône la généralisation, il interroge directement les impasses actuelles de « la gauche de gauche » et du syndicalisme. Il met sur le métier des questions qui pourraient faire sauter des verrous de la situation actuelle, pourvu que l’on s’y affronte.Le livre se termine sur un appel à une suite : la coopérative ne peut se suffire à elle-même et il s’agit de produire du commun. Quid alors d’un dépassement de la... [Lire la suite]