10 octobre 2018

Denis Collin, Chine, le livre de Tony Andréani n'est pas une apologie

« Le livre de Tony Andréani, indique Denis Collin, n’est pas une apologie de la Chine. Il ne cache pas les faiblesses du régime, à la fois avec le développement incontrôlé des inégalités et les menaces qui pèsent sur la proprétié publique, car les composantes de ce « mixte » ne font pas toujours bon ménage. Laissé à sa propre dynamique, le marché tend à subvertir les décisions collectives et la planification. Plus fondamentalement, c’est l’objectif de la croissance illimitée qui est problématique, tout simplement... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 octobre 2018

Mathieu Duchâtel, les enjeux des routes de la soie

« Enfin, indique Mathieu Duchâtel, une quatrième question, de nature plus stratégique, est liée à un autre aspect de la route maritime de la soie qui n’est plus sa dimension économique mais sa dimension de construction d’une puissance navale par la Chine. Elle porte sur le positionnement de la France et de l’Europe à propos de l’émergence d’une coalition pour contrer la puissance navale chinoise dans l’aire indopacifique. La coopération États-Unis, Inde, Japon, Australie prend forme de manière de plus en plus serrée et pose des... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 septembre 2018

Baptiste Petitjean, note de lecture du livre « La Chine dans le monde »

« La Chine, indique Baptiste Petitjean, est devenue en 2010 la deuxième puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis et devant le Japon. L’Empire du Milieu, doté de capacités financières colossales (la Chine possède encore d’impressionnantes réserves en devises : 3 000 milliards de dollars contre près de 4 000 au début 2015) « va pouvoir afficher de plus grandes ambitions et abandonner progressivement sa posture de ‘profil bas’ . Les initiatives se multiplient de la part de Pékin, qui mêlent préoccupations économiques... [Lire la suite]
02 septembre 2018

Bruno Guigue, la conversion chinoise au capitalisme est illusoire

« Le problème, indique Bruno Guigue, c’est que cette narration est un conte de fées. On aime répéter en Occident que la Chine s’est développée en devenant « capitaliste ». Mais cette affirmation simpliste est démentie par les faits. Même la presse libérale occidentale a fini par admettre que la conversion chinoise au capitalisme est illusoire. Enfin, les Chinois eux-mêmes le disent, et ils ont de solides arguments. Comme point de départ de l’analyse, il faut partir de la définition courante du capitalisme : un système économique... [Lire la suite]
24 août 2018

Roosevelt_vs_Keynes, Macron, officiellement largué

Macron, officiellement largué par Roosevelt_vs_Keynes vendredi 24 août 2018 Ça aurait pu être la France, qui a déjà une excellente relation avec la Chine. Et bien non ! Suite aux incohérences et à l’incompétence des politiques à Paris, c’est l’Italie qui établira la première, un partenariat stratégique avec la Chine et son Initiative Une Ceinture, Une Route (ICR). Une bonne leçon pour Emmanuel Macron qui doit apprendre à mettre la géopolitique gagnant-perdant au placard et s’essayer à la logique des accords... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 août 2018

Samir Amin, la Chine, une voie révolutionnaire nouvelle

« La Chine, indiquait Samir Amin, a constitué la masse démographique la plus importante organisée en société dans un Etat en avance sur les autres. Elle se tenait au premier rang pour la diversité et la qualité de ses produits et l’efficacité dans leur production. Elle avait inventé quelques-uns des éléments fondamentaux pour une avancée dans la modernisation du monde : la laïcité, la gestion des services publics par la méritocratie. De ce fait elle constituait pour les Monarchies absolues européennes du 18 ième siècle le... [Lire la suite]
30 mars 2018

Wikipedia, Mao Zedong

« Des citations choisies, indique Wikipedia, ont été rassemblées et publiées dans les années 1960 sous le nom de Petit Livre rouge, très en vogue pendant la Révolution culturelle. Les premières éditions étaient préfacées par une calligraphie de Lin Biao mais furent mises au pilon lorsque ce compagnon de Mao tomba en disgrâce. Les éditions qui circulaient en France au moment de Mai 68 étaient munies de cette préface70. Les Chinois devaient l’étudier le matin et le soir. À l’époque,... [Lire la suite]
14 mars 2018

Wikipedia, Chine, depuis plus de 4000 ans, des dynasties successives...

« Les sphères du pouvoir, nous dit Wikipedia, étaient peu désireuses d'admettre le commerce occidental, particulièrement celui de l'opium. L'Occident a donc pu se contenter d'y établir des « sphères d'influence ». Au contraire par exemple de l'Afrique subsaharienne, il était possible d'accéder au marché chinois sans établir un contrôle politique formel. À la suite de la première guerre de l'opium, le commerce britannique et plus tard les capitaux investis par d'autres pays industrialisés étaient possibles avec... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
21 décembre 2017

Frédéric Koller, Suisse, Li Shulei a fait l'éloge de ce modèle chinois

« Li Shulei , nous dit Frédéric Koller, a fait l’éloge de ce modèle chinois, qui peut inspirer d’autres pays mais qui ne cherchera pas à s’imposer. L’idée est celle d’une cohabitation, dans un monde multipolaire, de divers modèles de «civilisation» qui œuvrent ensemble à leur prospérité commune sans volonté hégémonique. La réalité est qu’il s’agit pour le pouvoir chinois, comme pour tout pouvoir autoritaire, de saboter les notions mêmes de démocratie et de libertés individuelles ou collectives jusqu’ici associées aux normes... [Lire la suite]
09 décembre 2017

Pierre Rousset, Parti communiste chinois et grand capital

« La fortune de Xi Jinping et de sa famille, indique Pierre Rousset, révélée en 2012 aussi par le quotidien Bloomberg est par ailleurs considérable : près de 300 millions d’euros d’investissements dans la téléphonie mobile, les minerais, l’immobilier… qui seraient gérés par sa sœur aînée, son beau-frère et leur fille. Le « sens de l’Etat » n’a pas résisté à la tentation. La corruption est maintenant omniprésente, devenant une composante organique du système. Les enfants de hauts dignitaires placent secrètement des... [Lire la suite]