04 février 2018

Jean-Pierre Grenier, le capitalisme, sa naissance, sa perpétuation

« Voyons, indique Jean-Pierre Grenier, comment s’est constitué le capital. Le début du capitalisme remonte au début du XVI sc, au moment de la découverte et de la colonisation du continent américain. De nombreuses fortunes se sont alors constituées par le pillage des richesses, l’or des incas entre autre. Cela a continué et s’est accentué avec le pillage des ressources du tiers monde, l’Afrique notamment pour les français, et l’exploitation des travailleurs des pays européens, qui ont été les premiers à s’industrialiser.Comme on... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
03 février 2018

Anselm Jappe, Robert Kurz, voyage au centre des ténèbres du capitalisme

« Dans ce premier livre de Kurz, indique Anselm Jappe, (auquel succédèrent trois livres dans les deux années suivantes, et une douzaine en tout), on trouvait déjà bon nombre de caractéristiques de la critique de la valeur, et de la production de Kurz en particulier : une critique impitoyable – souvent prononcée sur un ton d’authentique indignation – du capitalisme dans toutes ses variantes, combinée à une critique également impitoyable des termes convenus de la critique anticapitaliste : la lutte des classes... [Lire la suite]
29 janvier 2018

Oxfam, l'économie fonctionne pour une riche minorité

« Depuis 2010, indique Oxfam, c'est-à-dire peu après le début de la crise en 2008, la richesse de cette "élite économique" a augmenté en moyenne de 13% par année, a précisé Oxfam, avec un pic atteint entre mars 2016 et mars 2017, période où "s'est produit la plus grande augmentation de l'histoire en nombre de personnes dont la fortune dépasse le milliard de dollars, au rythme de 9 nouveaux milliardaires par an".Pour Oxfam, les ouvrières se retrouvent "tout en bas de la pyramide". "Dans le monde entier, les femmes... [Lire la suite]
24 janvier 2018

Serge Quadruppani, victoire, l’enterrement du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes

« La disparition de la gauche de gouvernement, nous dit Serge Quadruppani, est le produit de la nouvelle étape capitaliste, dans laquelle s’affirme l’impossibilité du réformisme, compromis entre exploiteurs et exploités accordant quelques aises à ces derniers en échange de la poursuite de l’exploitation. Même si la classe de l’aliénation consumériste a encore de beaux jours devant elle, notamment en Chine, ce qui était le fond du réformisme, le rêve d’une classe moyenne universelle intégrant l’immense majorité de la population... [Lire la suite]
15 janvier 2018

Robert Paris, le changement radical, une nécessité irrémédiable

« La politique des gouvernants, indique Robert Paris, est de plus en plus clairement au service exclusif d’une seule classe sociale, celle des possesseurs de capitaux, au détriment de toutes les autres. La casse du climat social accompagne celle des services publics, des dotations publiques, des aides publiques et elle est accompagnée également par la casse des libertés publiques, la société devenant de plus policière et militaire. Le changement radical devient, du coup, une nécessité de plus en plus irrémédiable et il ne viendra... [Lire la suite]
14 janvier 2018

Canaille le Rouge, le capitalisme et le scandale du lait infantile

« Quand Canaille le Rouge parle de retourner la table, abolir le capital comme rapport social d’exploitation, au risque de paraître rabâcher, il ne fait que mettre chacun devant ses responsabilités. Croire aux chimères d’un capital maîtrisable, à la vertu au sein de ses rouages, c’est comme si un 26 décembre un adulte de trente ans persistait à penser que le père Noël est une réalité. La grande distribution a certes une grande responsabilité dans le scandale du lait infantile mais le sieur Besnier doit être qualifié pour ce qu’il... [Lire la suite]
12 janvier 2018

Canaille le Rouge, pour satisfaire les lobbies capitalistes...

« Mais ce qui est en cause, nous dit Canaille le Rouge, outre l'esprit de lucre le plus sordide de l'agro-industrie, de la grande distrib,  c'est aussi voir avant tout la responsabilité d'état liée au concept de souveraineté : qui doit contrôler l'état sanitaire des produits de grandes consommations, en l’occurrence ce qu'on appelle la parapharmacie ? Qui pour satisfaire les lobbies capitalistes a supprimé ou privatisé (ce qui revient au même) tous les outils publics de contrôle sanitaire en amont ?... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Patrick le Hyaric , le règne néolibéral de l'injustice

« Ainsi, indique Patrick Le Hyaric, les patrimoines privés ont plus que doublé en 40 ans quand les patrimoines publics ont été divisés par deux. Cela se traduit concrètement par moins de services publics, des systèmes de santé au rabais, des privatisations massives dans les secteurs clefs, ou encore des systèmes de retraites laissés aux mains de la finance par le biais de retraites par capitalisation. Si la tendance ainsi dessinée se poursuit, ce dont le rapport s’inquiète, les plus pauvres seront condamnés à le rester et les... [Lire la suite]
29 décembre 2017

Jean Penichon, ce sont toujours les copains et les coquins...

« Mais, indique Jean Penichon, cette « aristocratie financière » privilégiée par le gouvernement actuel estime qu’elle a tous les droits et ne supporte aucune entrave à sa soif de profit. "La république des copains et des coquins", ces mots prononcés par Michel Poniatowski, éminence grise de Valéry Giscard d’Estaing visait l’UDF lors du scandale de la Garantie Foncière qui éclata en 1971. Quel rapport me direz-vous entre cet évènement du temps jadis et la situation actuelle où un copain des coquins est aux manettes de... [Lire la suite]
18 décembre 2017

Vincent Bollenot, l'émission « C'est mon argent »...

« Sous couvert, indique Vincent Bollenot, de présenter des astuces techniques à tout « contribuable », « C’est mon argent » alimente, légitime, naturalise et célèbre implicitement les logiques que prône un capitalisme financier triomphant, et qui font sa fortune : enrichissement personnel, investissements immobiliers, rendement du patrimoine, optimisation fiscale, etc. Autant de thématiques abordées chaque jour par trois journalistes des « Échos Patrimoine » . Un tel traitement de faveur... [Lire la suite]