05 octobre 2018

C'est l'Algérie qui a trahi Maurice Audin, Jean-Pierre Lledo

« Il me faut à présent envisager l’angle de vue de ceux qui ont déjà soulevé la responsabilité multiple de l’armée française, et par là-même rectifier quelques affirmations abusives. Beaucoup ont qualifié Audin de «traître». Traître à qui ? À la France ? Mais Audin, membre du Parti communiste algérien, s’était engagé non pas au nom de la France, mais au nom d’une Algérie indépendante, non pas comme «Français  mais comme «Algérien». Se serait-il d’ailleurs engagé s’il avait su que dès l’indépendance acquise,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 mai 2018

Wikipedia, l'Algérie officiellement annexée par la France en 1848

« L’Algérie, indique l'article de Wikipedia, officiellement annexée par la France en 1848, fut partagée le 9 décembre de la même année en trois provinces, comprenant trois territoires militaires et trois territoires civils érigés en départements : Oran, Alger et Constantine, dont la loi du 24 décembre 1902 en fixe les limites jusqu’à la réforme territoriale de 1956. Le sud algérien ne fut pas départementalisé, et formait 6 territoires qui furent regroupés au... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
14 mai 2018

Mohammed Harbi, le début de la guerre algérienne d’indépendance.

« A Sétif, indique Mohammed Harbi, la violence commence lorsque les policiers veulent se saisir du drapeau du PPA, devenu depuis le drapeau algérien, et des banderoles réclamant la libération de Messali Hadj et l’indépendance. Elle s’étend au monde rural, où l’on assiste à une levée en masse des tribus. A Guelma, les arrestations et l’action des milices déclenchent les événements, incitant à la vengeance contre les colons des environs. Les civils européens et la police se livrent à des exécutions massives et à des représailles... [Lire la suite]
14 mai 2018

Gabriel Malek, Algérie, la mise en place des medersas

« Dans les années 1830, indique Gabriel Malek, la conquête militaire française en Algérie s’accompagne d’une oeuvre civilisatrice qui porte notamment sur l’éducation. La domination ottomane, vieille de trois siècles en l’Algérie, était très souple en la matière. La Sublime Porte pratiquait en effet une politique d’empire avec une administration centrale peu préoccupée du suivi des politiques sociales en Algérie. Cependant, la diffusion du droit musulman est cruciale en Algérie pour qu’il soit toujours pratiqué par exemple sur le... [Lire la suite]
20 avril 2018

Amel Blidi - Blandine Bruyère, Algériens et migrants subsahariens

«Elles (les réfugiées, ndlr) disent d’emblée la rudesse de la société algérienne, écrit Blandine Bruyère, le vécu de discrimination qu’elles éprouvent dans leurs rencontres avec les institutions algériennes, mais aussi au quotidien dans la société. La question de la stigmatisation revient sans cesse, parlant de leur peau noire, qu’elles disent être la source de leur malheur, évoquant des situations dans lesquelles elles disent l’humiliation d’être renvoyées, rejetées». Le fait d’être confrontées à une non-Algérienne facilite les... [Lire la suite]
07 avril 2018

Wikipedia, l'histoire de l'Algérie remonte à des millénaires

« La guerre, indique Wikipedia, presque ininterrompue entre 1830 et 1872 a été extrêmement violente. Elle explique, pour partie, le déclin démographique d'environ 875 000 personnes. Selon les travaux d'Olivier Le Cour Grandmaison, cette diminution de l'« élément arabe » était considérée comme bénéfique sur le plan social et politique, car il réduisait avantageusement le déséquilibre numérique entre les « indigènes » et les colons. La conquête entraîne la destruction d'un nombre important de bâtiments dont... [Lire la suite]
26 mars 2018

Michèle Picard, Algérie, 19 mars

« Je voudrais également, indique Michèle Picard, citer Henri Alleg, militant communiste et anticolonialiste, dont le livre « La question », qui dénonçait l’utilisation de la torture en Algérie, fera l’effet d’une bombe, et réveillera les consciences. Nous avons d’ailleurs choisi son nom pour dénommer une voie du prochain quartier du Puisoz. Juste retour des choses, pour un homme qui n’a jamais cessé de chercher la vérité, au service d’un monde plus libre et plus juste. Ce que Henri Alleg a écrit, les heures... [Lire la suite]
14 mars 2018

APS, aujourd'hui les Algériens sont chez eux en Algérie

« Au total 400 photos, dont la majorité est en noir et blanc, sont exposées pour raconter la vie des Algériens, citadins ou ruraux, chez eux ou à l’extérieur, dans leurs quartiers ou dans les stades. Plusieurs facettes de la vie au quotidien sont présentées crument aux visiteurs qui sont venus très nombreux découvrir une Algérie qu’ils n’ont pas l’habitude de la voir. En rupture avec la traditionnelle classification des genres, ces images bouleversent la distance qui sépare le photographe et son sujet. Ici, la présence... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
29 octobre 2017

S. Arslan, Algérie, Ecole, des chantiers et des réformes

« L’histoire de l’école algérienne restera marquée, indique S. Arslan, ces dernières années, par l’introduction de l’enseignement de tamazight dans le primaire à travers plusieurs wilayas, avec un vif engouement dans certaines régions. Une victoire après un long combat mené depuis les années 1980. Il s’agit aussi d’un acquis renforcé après la création en 1995 du Haut-Commissariat à l’amazighité. Un organisme resté à l’ombre pour près de 20 ans, avant de se voir porté sur un timbre émis le 27/5/2014, dessiné par Djazia Cherrih.... [Lire la suite]
02 septembre 2017

Akram Belkaïd, Algérie, cinquante années d'indépendance

« Il s'agit visiblement pour l'auteur d'entamer un dialogue, de tenter de comprendre l'autre dans sa différence, d'accepter qu'il puisse détenir une part de cette vérité vers laquelle il tend (attitude en parfait accord avec les deux citations de Cheikh Hasan al-'Attâr et Pierre Claverie placées en exergue du livre). Voulant aussi comprendre ses compatriotes algériens, il interroge abondamment tous ceux qui croisent sa route. Et il confronte chaque membre du groupe, à commencer par lui-même, à cette diversité de points de vue qui... [Lire la suite]