Chauds, chauds, chauds... pour le climat !

35.000 élèves et étudiants belges étaient dans les rues jeudi dernier. C'est entre autres grâce à leur mobilisation que la manifestation de ce dimanche a pu rassembler plus de 70.000 participants. L'Aped entend soutenir de toutes ses forces l'action des jeunes.

 

Pétition de profs pour soutenir l'action des élèves

Certains politiciens s'inquiètent de voir des jeunes «brosser» les cours, afin d'aller manifester pour demander une politique radicale en faveur du climat. Nous, à l'Aped, demandons au contraire aux enseignants de soutenir et de faciliter l'action des élèves et des étudiants. C'est pourquoi nous sommes à 100% derrière la pétition initiée par quelques collègues, que nous vous appelons à signer à votre tour.

Le texte de la pétition sur notre site

Le lien direct vers le site "Petitions24" pour signer 

La page Facebook des initiateurs : "Teachers for Climate"

 

Faites participer vos élèves à l'enquête de l'Aped sur leurs connaissances en matière de climat

En 2008 et 2015, l’Appel pour une école démocratique avait organisé des enquêtes auprès de milliers d’élèves de 5e et 6e secondaire, afin d’évaluer leurs «connaissances citoyennes», en particulier concernant le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources énergétiques. Ces publications avaient connu un large écho dans la presse. Dans le contexte actuel de mobilisation des élèves et professeurs pour le climat, nous voulons répéter cette expérience par une nouvelle enquête en avril-mai 2019. Inscrivez-vous dès à présent pour y participer avec vos classes de 5e et 6e.

Tous les détails sur l'enquête 2019 et comment y faire participer vos élèves

Consultez ou téléchargez le rapport de 
l’enquête « École, énergie, climat » de 2015 

Consultez ou téléchargez le rapport de
l’enquête « Savoirs citoyens critiques » de 2008 

 

Un doute sur le climat ?

Comme enseignants, il nous arrive encore souvent d'avoir à affronter le climato-scepticisme de certains élèves, voire de collègues. Rien d'étonnant losqu'on voit un Donald Trump proclamer que le réchauffement climatique est une "fake news". Certains invoquent même l'existence d'études scientifique dissidentes qui nieraient les thèses du GIEC.

Que cela soit clair une fois pour toutes : il n'existe quasiment pas de désaccord parmi les scientifiques à propos de la thèse du réchauffement climatique d'origine anthropique. Une méta-analyse portant sur 11.944 articles scientifiques traitant du sujet et publiés dans des revues à comité de lecture entre 1997 et 2011 a montré que, parmi les articles qui se prononcent sur la question de l'origine anthropique du changement climatique, 97,1% concluent positivement, 1% hésitent et 2% seulement contestent la thèse.

Source : J. Cook et all, Quantifying the consensus on anthropogenic global warming in the scientific literature, Environmental Research Letters, Volume 8, Number 2.