MAINTIEN DE L’ORDRE : UN DERAPAGE INADMISSIBLE !

publié le : 10 décembre 2018 dernière mise à jour : 10 décembre 2018

Pierre Roubaud, qui diffuse ce texte du MRAP, ajoute: " PR, lisant ce texte, pense que, sauf réaction massive, la France est en route vers le fascisme ."

Le MRAP a été extrêmement choqué et indigné de voir des jeunes lycéens de Mantes-la-Jolie, alignés, agenouillés, mains entravées dans le dos ou derrière la tête, à visage découvert et dont certains face contre un mur. Ces images, glaçantes, qui rappellent d’autres temps et d’autres lieux ne peuvent être tolérées.

Le maintien de l’ordre ne justifie pas les arrestations massives humiliantes d’adolescents qui doivent pourtant être l’objet d’une protection accrue et spécifique assurée tant par des dispositions de droit interne que de droit international.

Le défenseur des droits a ouvert une enquête « sur les conditions dans lesquelles se sont déroulées des interpellations de lycéens à Mantes-la-Jolie ». Cela n’est pas suffisant ; il convient également, comme cela a été réclamé, que l’IGPN soit également saisie. Le MRAP sera particulièrement attentif à ces enquêtes, et aux conditions exactes dans lesquelles ces jeunes ont été interpellées.

Il entend aussi saisir le parquet de PARIS, et non le parquet des YVELINES normalement compétent, qui ne peut être, dans cette affaire, juge et partie, afin qu’une enquête impartiale soit menée relativement. De manière plus générale, le MRAP propose que dans tous les cas de suspicion de violences policières, l’enquête ne soit jamais confiée au parquet dont relèvent les forces de police et sera vigilant quant aux suites qui seront réservées à ces faits tristement inédits.

 

Paris, le 10 décembre 2018