Par le Parti de la démondialisation

Le 30 septembre 2018.

Les élections européennes, prévues le 26 mai 2019, agitent depuis des mois la plupart des partis politiques. L’avenir de l’Union européenne est pourtant le cadet de leurs soucis. Ils savent très bien, même s’ils ne le disent évidemment pas publiquement, que le « Parlement » européen n’est qu’une fiction de parlement. Car ce « parlement », contrairement aux vrais parlements, ne vote pas la loi. La loi européenne existe déjà, en dehors de lui, se sont les traités européens et en particulier le traité de Lisbonne. En fait, le « Parlement » européen n’a pour rôle que de faire appliquer les traités, sans aucune possibilité de les modifier. Ces élections, par conséquent, ne sont qu’une mascarade. C’est un devoir citoyen de voter quand le suffrage sert la souveraineté du peuple et permet de faire évoluer les institutions et les politiques qu’elles mènent. C’est aussi un devoir citoyen, encore plus exigeant que le précédent, de refuser de voter quand le suffrage n’a aucun effet et ne vise qu’à légitimer un système dont le fondement est l’élimination de la souveraineté nationale et populaire.

(...)


Pour lire la suite, cliquez ci-dessous :
http://www.pardem.org/analyses/la-politique/les-elections/883-elections-europeennes-le-boycott-s-impose



Adhérez au Parti de la démondialisation !

Pour adhérer en ligne, cliquez ci-dessous :
http://www.pardem.org/adherer

 


Nous vous invitons à confirmer votre inscription à cette liste en envoyant un message à l'adresse suivante inscription-pardem-info@pardem.org avec la mention "Confirmation d'inscription" (cliquez sur l'adresse pour ouvrir le message et l'envoyer).


Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de notre part, vous pouvez vous désabonner en envoyant un simple message à cette adresse abuse@pardem.org en mettant dans l'objet "Désinscription pardem-info" (cliquez sur l'adresse pour ouvrir le message et l'envoyer).