Lilian Thuram, Aymeric Caron, Robert Guédiguian... 150 personnalités signent un "manifeste pour l'accueil des migrants"

Dans ce texte, publié par les rédactions des médias "Regards", "Politis" et Mediapart, les signataires affirment que "le temps des boucs émissaires est de retour" et qu'ils ne l'acceptent pas".

L\'ancien joueur de football Lilian Thuram, le 4 avril 2018 à Paris.L'ancien joueur de football Lilian Thuram, le 4 avril 2018 à Paris. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le 26/09/2018 | 12:00
publié le 26/09/2018 | 11:47

image il y a 3 heures

VIDEO. "On a l'impression d'être annonciateurs de mauvaises nouvelles" : des climatologues racontent leur quotidien

Un "manifeste pour l'accueil des migrants". Lilian Thuram, Aymeric Caron, Robert Guédiguian, Romane Bohringer ou encore Josiane Balasko : 150 intellectuels, artistes, militants associatifs, syndicalistes et personnalités de la société civile prennent position sur la question migratoire, dans un texte publié mercredi 26 septembre sur le site Mediapart et dans les revues Politis et Regards.

Le manifeste commence par un constat : "Partout en Europe, l'extrême droite progresse. La passion de l'égalité est supplantée par l'obsession de l'identité. La peur de ne plus être chez soi l'emporte sur la possibilité de vivre ensemble." "Le chacun pour soi prime sur l'esprit public" et "le temps des boucs émissaires est de retour", regrettent les signataires. "Nous ne l'acceptons pas", affirment-ils ensuite.

Les signataires se projettent également vers l'avenir : "Dans les décennies qui viennent, les migrations s'étendront, volontaires ou contraintes. (...) Les réfugiés poussés par les guerres et les catastrophes climatiques seront plus nombreux." Ils refusent la possibilité de "fermer les frontières et laisser les plus pauvres accueillir les très pauvres". "C'est indigne moralement et stupide rationnellement", jugent-ils. "La liberté de circulation et l'égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d'accueil sont des droits fondamentaux de l'humanité", martèlent-ils. 

A lire aussi Sujets associés