14 août 2018

Le manifeste communiste, 170 ans plus tard par Samir Amin

Samedi 10 mars 2018, par  Samir Amin 1. Aucun texte écrit au milieu du XIX è siècle n’a tenu la route jusqu’aujourd’hui aussi bien que le Manifeste Communiste de 1848. Lues aujourd’hui des phrases entières du texte répondent à la réalité contemporaine mieux encore qu’en 1848. A partir de prémices encore à peine visibles à l’époque, Marx et Engels tiraient des conclusions que le déploiement de 170 ans d’histoire allait pleinement conforter. J’en donnerai dans cet article plus loin des exemples fulgurants. ... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 août 2018

Jean-Marie Harribey, hommage à Samir Amin

« Loin de conclure, indique Jean-Marie Harribey, comme Emmanuel, à l’impossibilité éternelle de développement des pays du tiers-monde, Samir Amin insistait sur le développement inégal qui résultait de la logique même de l’accumulation capitaliste. En d’autres termes, il s’agissait de l’action réelle, concrète, de la loi de la valeur mise au jour par Marx. La suite lui donna raison : la grande restructuration capitaliste mondiale des années 1970-80 n’empêcha pas, au contraire, le décollage des pays désormais nommés... [Lire la suite]
14 août 2018

Denis Collin, le prototype du traître est Mitterrand ?

« Si, indique Denis Collin, on prend en compte l’intégralité de cette histoire, on ne peut plus parler de trahison. Mitterrand est un politicien roublard mais pas un « traître » car il a gardé de bout en bout des principes dont il n’a jamais dérogé, en dépit de ses tirades « ouvriéristes ». Quand il prit la direction du PS en écartant les apparatchiks de la vieille SFIO, les trotskistes, soutenus par Jean Poperen, crièrent « Mitterrand, versaillais ! » quand il fit son entrée à un meeting... [Lire la suite]
14 août 2018

Frédéric Glorieux, Macron, pourquoi le dire au sommet de l'Etat ?

« Nos présidents précédents, indique Frédéric Glorieux, avaient des maîtresses, puis divorcèrent, puis eurent des histoires entre célibataires. Nous sommes passés dans une autre époque. Le couple présidentiel présente toutes les apparences de la fidélité, mais pas de la satisfaction sexuelle conjugale, si bien que tous les vices leur sont prêtés. Entendons-nous, ils font ce qu'ils veulent, peu importe, mais ce qui est montré publiquement est politique. Lors de sa provocation du 27 juillet auprès de ses députés, Emmanuel Macron... [Lire la suite]
14 août 2018

Histoire : la vulgarisation est un sport de combat

« À l’école, indique l'article, la situation est en effet de plus en plus complexe pour plusieurs raisons, à commencer par l’accentuation du contrôle des enseignants par des programmes très contraignants doublés de recommandation pédagogiques émanant du ministère lui-même (sur l’apprentissage de la lecture et des mathématiques, par exemple) et qui, même si elles ne sont officiellement pas des obligations, produisent à la fois un sentiment de disqualification et d’infantilisation chez les collègues ainsi qu’une impression de... [Lire la suite]