« Dans le même article, indique Jean-Pierre Pastre, paru dans le journal « Le Monde » du 15 mai, (journal qui n’est pas classé gauchiste…), on trouve les chiffres qui dénoncent la priorité donnée aux actionnaires au détriment de l’investissement et des salariés. Depuis 2009, 67,5% des bénéfices de ces sociétés ont été transférés aux actionnaires pour qui c’est une période dorée, les salariés, eux, ne récupèrent que 5% !! Cette violence dans la répartition finira par faire gronder les « gens » pour plus de justice. Des formes de violence apparaissent à nouveau dans les manifestations en réponse à la violence ci-dessus décrite, faut-il s’en étonner ?? A ce niveau d’iniquité, ce n’est plus la gestion libérale de l’économie mais du grand banditisme !! ... »

Reprenons la lecture de l'éditorial...

Michel Peyret


Journal Municipal d’information Félines Minervois

 

numéro 26 - juin 2018

 

Éditorial du Maire , Jean-Pierre Pastre

 

Les dernières nouvelles

 

Je « répapille » à vous raconter inlassablement mon obsession politique, les inégalités sociales sont la cause de tous les maux infligés aux plus démunis, aux plus fragiles, elles progressent malgré les progrès de la science et parfois à cause des progrès détournés.

 

Les inégalités rendent le monde moins bon. Elles étendent leurs manifestations néfastes dans toutes les couches de la société des salariés, incités à se disputer entre eux les quelques avantages par rapport aux autres issus de longues luttes sociales.

 

Ces incitations cachent l’autre face de la réalité, les riches ne sont guère plus nombreux qu’avant, ils sont juste plus riches. Tout est fait pour nous convaincre qu’il n’y a pas d’autre économie possible que celle qui veut que les richesses produites par les peuples soient réparties en fonction des besoins des propriétaires et actionnaires sans se soucier de ceux qui les produisent, la plupart salariés ou paysans.

 

Cette situation exacerbée par la crise des partis politiques traditionnels fait le lit en France mais partout en Europe du populisme aux réponses simplificatrices nationalistes alors que le monde bouge et se complexifie.

 

Une colère sourde touche des pans entiers de notre humanité.

 

Indifférents à ces douleurs, ceux qui nous dirigent tordent le bras aux cheminots, volent quelques sous aux vieux, diminuent les APL et maintiennent les salaires au plus bas.

 

En même temps comme ils disent !

 

Portés par la bonne conjoncture de 2017, les multinationales ont engrangé des résultats spectaculaires en hausse de 24% par rapport à 2016 : 93 400 000 000 € de profits pour la CAC 40.

 

Dans le même article paru dans le journal « Le Monde » du 15 mai, (journal qui n’est pas classé gauchiste…), on trouve les chiffres qui dénoncent la priorité donnée aux actionnaires au détriment de l’investissement et des salariés. Depuis 2009, 67,5% des bénéfices de ces sociétés ont été transférés aux actionnaires pour qui c’est une période dorée, les salariés, eux, ne récupèrent que 5% !!

 

Cette violence dans la répartition finira par faire gronder les « gens » pour plus de justice. Des formes de violence apparaissent à nouveau dans les manifestations en réponse à la violence ci-dessus décrite, faut-il s’en étonner ??

 

A ce niveau d’iniquité, ce n’est plus la gestion libérale de l’économie mais du grand banditisme !!

 

Et si les salariés, les étudiants, les paysans, les petites gens se révoltaient… ??

 

Le Maire Jean-Pierre Pastre