23 juillet 2018

Joël Aubert, Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla

Emmanuel Macron face à l'affaire Benalla: il faudra plus que de belles paroles Encore heureux que Le Monde et Ariane Chemin aient fait preuve d'assez de pugnacité pour découvrir, sous son casque d'emprunt, ce monsieur Benalla, homme de confiance du président de la République et, d'évidence, déjà rompu aux basses besognes de gros bras des services d'ordre des élus, bien avant qu'Emmanuel Macron ne conquiert l'Elysée. Oui, réjouissons-nous que le masque soit tombé et que l'individu doive rendre des comptes à la justice de ce pays,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 juillet 2018

Georges Ibrahim Abdallah, la crise du capitalisme mondialisé

« Seulement, indique Georges Ibrahim Abdallah, peut-être serait-il utile de se rappeler que de nos jours, nous vivons tous sous l’hégémonie du capital mondialisé. Aucun pays ne peut échapper complètement au mécanisme destructeur de cette hégémonie. C’est ce « capitalisme mondialisé » à savoir le capitalisme réellement existant, qui est en crise. Les processus des luttes susmentionnés s’inscrivent dans cette crise. C’est contre ce capitalisme que les communistes et tous les protagonistes révolutionnaires devront vaincre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 juillet 2018

Sylvain Rakotoarison, le mode de communication d'Emmanuel Macron (1)

« Certains députés LR et les députés FI, indique Sylvain Rakotoarison, ont refusé de participer à cette séance spéciale. Pour les deux, il y a un côté très cocasse que je vais expliquer ici. Ce discours d’Emmanuel Macron, deuxième depuis le début de son quinquennat, le précédent a eu lieu le 3 juillet 2017, a duré près d’une heure trente et a été l’occasion pour le chef de l’État de faire un bilan de la première année de son quinquennat et d’exposer les perspectives d’action pour les années à venir. C’est le mode de communication... [Lire la suite]
23 juillet 2018

Sylvain Rakotoarison, le mode de communication d'Emmanuel Macron (2)

« On ne s’étonnera donc pas, indique Sylvain Rakotoarison, que ce discours soit à la fois un justificatif de l’année écoulée et une présentation des prochaines années. Lorsqu’Emmanuel Macron a expliqué : « Je sais que je ne peux pas tout, je sais que je ne réussis pas tout. », la phrase (que j’ai citée dans son contexte en début du précédent article) a, à mon sens, été mal interprétée par de nombreux éditorialistes. En effet, le Président de la République ne faisait pas du tout "amende honorable", reconnaissant ses... [Lire la suite]