16 juillet 2018

La France touche 32 millions d’euros avec le titre mondial

Mondial 2018 : la France touche 32 millions d’euros avec le titre mondial A La UneFootball Publié le 15/07/2018 à 22h37 par SudOuest.fr avec AFP. S'abonner à partir de 1€ 10 commentairesLes 23 joueurs français devraient recevoir chacun une prime d'environ 400 000 euros FRANCK FIFE AFP Chaque joueur va toucher 400 000 euros de primes. Plusieurs joueurs vont les reverser à des associations La France, en devenant championne du monde, a touché 32,5 M EUR de gains versés par la Fifa, selon les chiffres communiqués par cette... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 juillet 2018

Vincent Bollenot, Alain Accardo, Pour une socioanalyse du journalisme

« Pour le comprendre, indique Vincent Bollenot, il faut sortir des limites de l’analyse macrosociologique. Les effets des contraintes économiques se doublent de ceux d’une concurrence spécifique pour des enjeux symboliques et non pas économiques : les journalistes, issus de la « petite bourgeoisie » dans laquelle les capitaux économiques sont suffisants pour être moins valorisés que le prestige symbolique, ne sont pas tant disposés à la recherche de rémunérations matérielles qu’à celle de gratifications symboliques... [Lire la suite]
16 juillet 2018

L'Humanité, Alger républicain, Henri Alleg

« L'espoir combattant chevillé au corps, Henri Alleg disait de son cher journal : « Plusieurs fois interdit, combattu, poursuivi devant les tribunaux, affaibli dans sa diffusion par les agissements des pouvoirs en place, il finissait toujours par renaître avec plus de force, avec un rayonnement et un crédit populaire toujours plus grands car la cause qu’il défendait et qu’il continue de défendre restait et reste plus vivante que jamais »... » Reprenons la lecture de la présentation de Henri Alleg... [Lire la suite]
16 juillet 2018

Vincent Ortiz, La presse , les intellectuels et la Commune de Paris

« Un article du Figaro appelle sans détours à un massacre sanglant : « Il reste à M. Thiers une tâche importante : celle de purger Paris. Jamais occasion pareille ne se présentera (…) Allons, honnêtes gens, un coup de main pour en finir avec la vermine démocratique et sociale, nous devons traquer comme des bêtes fauves ceux qui se cachent ». Le poète Leconte de Lisle souhaite « déporter toute la canaille parisienne, mâles, femelles et petits ». Renan, dans ses dialogues philosophiques, en... [Lire la suite]