05 juillet 2018

Pour que la Sécurité sociale reste inscrite dans la Constitution

Pétition. Pour que la Sécurité sociale reste inscrite dans la Constitution À travers un amendement adopté en catimini, le gouvernement s’apprête à supprimer le droit constitutionnel à une Sécurité sociale pour toutes et tous. Il prépare ainsi le saccage du financement solidaire de la santé, de la protection sociale et des retraites par répartition. Les forces d’argent et leurs relais politiques au gouvernement croient tenir leur revanche historique contre le principe d’égalité selon lequel : «... [Lire la suite]
05 juillet 2018

Pologne, le village vertical, un symbole du retour du luxe

« Symbole immobilier de ce luxe, indique l'article, la tour d'appartements Cosmopolitan de 44 étages, au design minimaliste imaginé par l'architecte germano-américain Helmut Jahn, auteur du siège de l'Union européenne à Bruxelles. Sur les 100 transactions immobilières les plus élevées à Varsovie en 2015, 2016 et 2017, 79 ont concerné des appartements de la tour Cosmopolitan, indique à l'AFP la présidente de la société polonaise Tacit Investment qui en a financé la construction, Karolina... [Lire la suite]
05 juillet 2018

Pologne, hier, aujourd'hui

« Au lieu de sushis, indique l'article, des bitki [boulettes  de bœuf]. Plus de portable, remplacé par un téléphone fixe à grand cadran.La vendeuse à l’épicerie ignore tout cela, mais elle sent que nous sommes différents. Elle appelle son collègue à l’arrière du magasin :“Jaska, ces messieurs dames veulent savoir ce qu’on a à vendre aujourd’hui !” [Comme à l’époque communiste, où l’on achetait en fonction de ce qu’il y avait.] ” Tout, et c’est bien là le problème”, répond philosophiquement Jaska, qui... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
05 juillet 2018

Pologne, un Etat de nature totalement fascisante

« Mais, indique l'article de Alger républicain, les travailleurs ne s’en laissent plus conter. Même si la conscience de classe n’est pas encore très développée, la lutte contre le fascisme se poursuit. Le pouvoir de Kaczinski et de son parti abusivement nommé Droit et Juste (PiS) est arrivé à bout de souffle, incapable de sortir de la crise systémique et inévitable du capitalisme dans laquelle il s’est enfoncé. Cependant, il rencontre aujourd’hui une forte opposition. Un grand nombre de Polonais ne veut pas de ce pouvoir fasciste... [Lire la suite]