Bonjour,

Nous ne pouvons pas rester sans réagir. Le chiffre de morts Palestiniens depuis le 30 mars ne cesse d’augmenter chaque jour, avec un triste record les 14 mai, date de la déclaration unilatérale de la création d’Israël et date choisie par "le va-t-en guerre" Trump pour transférer l’ambassade de Etats Unis en Israël. Ce soir plus de 100 morts et des milliers de blessés, la plupart par balles réelles.

Le gouvernement israélien, depuis la décision de Trump de transférer son ambassade et la dénonciation des accords sur le nucléaire avec l’Iran, est totalement décomplexé. Notre gouvernement et celui de l’Europe semblent tétanisés, même si Macron a condamné la violence israélienne à Gaza. Il a aussitôt ajouté que le problème israélo-palestinien devait se résoudre par la négociation, là où Israël ne veut négocier que pour son propre intérêt, soit celui minimum des Palestiniens.

Le carnage à Gaza est total, les mensonges israéliens tournent en boucle, acceptés sans précautions sur certains de nos médias, en particulier l’ambassadrice d’Israël en France qui, malgré tout ce qu’on peut soi-même voir sur toutes les photos publiées dans la presse, accuse le Hamas de récupération et d’incitation au meurtre d’Israéliens. Elle a pu se répandre ainsi sur France-Inter.

Francis Perrin, vice-président d'Amnesty International France indique : « Le droit international est très clair, il y a le concept de légitime défense. On ne peut utiliser des armes de guerre et des balles réelles pour tirer sur des personnes, que s'il y a une menace directe et imminente pour les policiers et militaires impliqués ou en vue de protéger d'autres personnes. Lorsque des personnes sont à plusieurs centaines de mètres d'une frontière, ce n'est pas une menace imminente. Lorsque des personnes agitent des drapeaux palestiniens et qu'on leur tire dessus, ce n'est pas une menace imminente. Lorsque des personnes s'éloignent en courant et qu'on leur tire dans le dos, ce n'est pas une menace imminente. Donc clairement, il y a une nouvelle fois de la part d'Israël violation des normes internationales les plus élémentaires. »

 

Faute de temps pour une organisation collective et à cause de l’urgence, 

l'AFPS propose un rassemblement devant la Préfecture de Pau le jeudi 17 mai, à 18h30.

Nous invitons chacun à s’exprimer. Nous demandons des sanctions, seul langage que les gouvernants israéliens craignent. Nous demandons que le France et l’Europe prennent enfin leur responsabilité.

 

Merci d’avertir vos adhérents, amis, familles. Nous ne pouvons pas laisser faire.

 

Le bureau de l’AFPS groupe de Pau

 

-------------------------------------------------

Pour le Comité 64 du Mouvement de la Paix

mvt-de-la-paix-64@orange.fr

-------------------------------------------------

Claude Roussie

http://perso.orange.fr/claude.roussie/

 

Quelques video militantes sur :

http://www.youtube.com/user/PapiRoussie

--------------------------------------------------------------

Si vous ne désirez plus recevoir nos infos

envoyez un message à l’adresse ci-dessous :

mvt-de-la-paix-64@orange.fr

--------------------------------------------------------------