« Le bilan de ce traité, indique Wikipedia, est très positif pour la Grande-Bretagne qui acquiert un grand empire, il prépare la future domination anglophone du monde. La France perd son premier empire colonial et sort grande perdante, mais fête toutefois ce traité de paix, le 17 juin, par un feu d'artifice sur la place de Grève devant l'hôtel de ville de Paris.Ce traité marque un tournant dans l'Histoire de l'Europe et du monde, la France n'est plus la nation européenne dominante. Le Royaume-Uni va pouvoir étendre librement son influence et sa culture sur le globe, ayant neutralisé et pactisé avec les deux seules puissances capables de rivaliser avec lui. Il explique l'étendue de la langue anglaise en Amérique du Nord au détriment du français, alors que la Nouvelle-France comprenait une grande partie des actuels États-Unis et du Canada... »

Reprenons la lecture de l'article de Wikipedia …

Michel Peyret


Traité de Paris (1763)

 Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris

Traité de Paris



Alliances et territoires contrôlées par les participants lors du début de la guerre de Sept Ans.
Bleue : Grande-Bretagne, Prusse, Portugal et leurs alliés.
Vert : France, Espagne, Autriche, Russie, Suède et leurs alliés.

 Voir le traité sur Wikisource

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4a/Gravure_all%C3%A9gorique_sur_le_traite_de_paix_de_1763.jpg/220px-Gravure_all%C3%A9gorique_sur_le_traite_de_paix_de_1763.jpg

Estampe française allégorique représentant le traité de Paris en 1763.

Le traité de Paris de 1763 met fin à la guerre de Sept Ans et réconcilie, après trois ans de négociations, la France et la Grande-Bretagne. Les préliminaires sont signés le 3 novembre 1762 à Fontainebleau. Le traité définitif est signé le 10 février 1763.

Le dispositif du traité

En prélude à ce traité, le 24 septembre 1760, le gouverneur Vaudreuil cédait le Canada et toutes ses dépendances à Montréal. Mais les alliés autochtones des Français avaient conclu une entente avec les Britanniques à Oswegatchie (25 août), tout comme l'avaient fait à Longueuil les Hurons de Lorette (5 septembre), et la colonie demeurait donc sous occupation d'un régime militaire (1760-1763) jusqu'à la négociation d'un traité de paix définitif.

Aux termes de ce traité, en Europe :

·        La France restitue Minorque qu'elle avait prise le 29 juin 1756.

·        Elle évacue les territoires des alliés de l'Angleterre en Allemagne, ainsi que les territoires du Hanovre, propriété personnelle du roi de Grande-Bretagne.

·        La Grande-Bretagne rend Belle-Île à la France, prise en 1761.

En Amérique :

·        La Grande-Bretagne obtient de la France l'île Royale, l'Isle Saint-Jean, l'Acadie, et le Canada, y compris le bassin des Grands Lacs et la rive gauche du Mississippi. La France abandonne également certaines îles des Antilles (Saint-Vincent, la DominiqueGrenade et Tobago).

·        Conformément à la capitulation conditionnelle de 1760, la Grande-Bretagne garantit une liberté de religion limitée aux Canadiens.

·        L'Espagne reçoit l'Ouest du Mississippi, donc la Louisiane (Nouvelle-France), le delta et La Nouvelle-Orléans1,2.

·        L'Espagne cède, quant à elle, la Floride à la Grande-Bretagne.

·        La France conserve des droits de pêche à Terre-Neuve et dans le golfe du Saint-Laurent.

·        Et en retour, elle acquiert Saint-Pierre-et-Miquelon et recouvre la plupart de ses îles à sucre (MartiniqueGuadeloupe et surtout Saint-Domingue).

Dans le reste du monde :

·        La France cède son empire des Indes aux Anglais, ne conservant que ses cinq comptoirs de PondichéryKârikâlMahéYanaon et Chandernagor. En Afrique, elle est autorisée à garder son poste de traite des esclaves sur l'île de Gorée (Sénégal) mais elle cède Saint-Louis du Sénégal.

Bilan

Le bilan de ce traité est très positif pour la Grande-Bretagne qui acquiert un grand empire, il prépare la future domination anglophone du monde. La France perd son premier empire colonial et sort grande perdante, mais fête toutefois ce traité de paix, le 17 juin, par un feu d'artifice sur la place de Grève devant l'hôtel de ville de Paris.

Ce traité marque un tournant dans l'Histoire de l'Europe et du monde, la France n'est plus la nation européenne dominante. Le Royaume-Uni va pouvoir étendre librement son influence et sa culture sur le globe, ayant neutralisé et pactisé avec les deux seules puissances capables de rivaliser avec lui. Il explique l'étendue de la langue anglaise en Amérique du Nord au détriment du français, alors que la Nouvelle-France comprenait une grande partie des actuels États-Unis et du Canada.

Notes et références

1.        Jean Meyer, Jean Tarrade, Annie Rey-Goldzeiger, Histoire de la France coloniale. Tome I, La conquête, éd. Armand Colin, Paris, 1991 (ISBN 2266070452), p. 279.

2.        Gilles Havard, Cécile Vidal, Histoire de l’Amérique française, éd. Flammarion, Paris, 2003 (ISBN 208080121X), p. 664.

Annexes

Articles connexes

·        Guerre de Sept Ans

·        France durant la guerre de Sept Ans

·        Nouvelle-France

·        Premier empire colonial français

·        Traité de Fontainebleau (1762)

·        Histoire de la marine française

·        Rébellion de Pontiac

·        Siège de Fort Détroit

·        Bataille du Trou du Diable

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

·                Traité de Paris (1763), sur Wikisource

·        Texte intégral du traité de Paris (1763) [archive].

·        Le traité de Paris du 10 février 1763 (site de l'Association Frontenac-Amériques) [archive].

·        Traité de paix définitif et alliance entre la Grande-Bretagne, la France et l'Espagne, conclus à Paris, avec les articles séparés y afférant – 10 février 1763 (Digithèque MJP) [archive].

·        10 février 1763 – La France renonce à Québec [archive], sur le site herodote.net.

·        Denis Vaugeois, 1763. Le traité de Paris bouleverse l'Amérique, les éditions du Septentrion, Québec, 2013, 456 p. [présentation en ligne [archive]].

·         Portail du droit

·         Portail de l’histoire

·         Portail de la Nouvelle-France

·         Portail du royaume de France

·         Portail des relations internationales

·         Portail de l’Empire britannique

·         Portail du xviiie siècle

Catégories : 

·        Histoire du Canada

·        Histoire coloniale de la France

·        Guerre de Sept Ans

·        Traité signé par le Royaume de Grande-Bretagne

·        Traité du XVIIIe siècle

·        1763 au Canada

·        1763 en France

·        Nouvelle-France

·        Paris au XVIIIe siècle

·        Traité signé à Paris

 

·        La dernière modification de cette page a été faite le 12 avril 2018 à 10:33.

·        Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la 
Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.