27 avril 2018

François Billot de Lochner, Macron favori à Washington

« La presse française, indique François Billot de Lochner, n’en continue pas moins à considérer que Macron est le nouveau favori à Washington, résultat que ni Sarkozy, ni a fortiori Hollande, n’avait réussi à obtenir. La spécialiste des Etats-Unis au Figaro, n’hésite pas à considérer Macron comme « l’élu du cœur » de Trump. Peu importe tout le mal qu’on pense de Trump par ailleurs : avec courtisanerie, on estime qu’être choisi par le président américain, c’est un titre honorifique en soi. Ce qui est certain, c’est... [Lire la suite]
27 avril 2018

Charles Sannat, Lafarge, Daech, Syrie, et barbouzeries!

« Dans l’affaire, indique Charles Sannat, du financement de l’État islamique par l’entreprise de matériaux de construction, Libération révèle que les renseignements français étaient informés de façon précise et régulière par le directeur sûreté. L’Élysée et le Quai d’Orsay participaient à des discussions stratégiques sur l’envoi de soldats dans l’usine. Lors de ce troisième interrogatoire, révélé par ­Libération, la juge questionne Jean-Claude Veillard sur un point crucial : les services de renseignements français étaient-ils... [Lire la suite]
27 avril 2018

Peter Schwarz et Andre Damon, Macron, l'ancien banquier de Rothschild...

« Quatre jours seulement avant son discours, indique l'article, Macron avait ordonné des frappes aériennes contre les villes syriennes de Damas et Homs, sous de faux prétextes, sans vote parlementaire, et contre l’opposition de la majorité de la population française. Le président français a mené son aventure militaire au Levant en alliance avec Donald Trump, un démagogue de droite à tendance fasciste, et le Premier ministre britannique Theresa May, dont le gouvernement est obnubilé par l’effort de séparer la Grande-Bretagne de... [Lire la suite]
27 avril 2018

Jacques Sapir, Emmanuel Macron aux Etats-Unis, une catastrophe !

« Si Emmanuel Macron, indique Jacques Sapir, a pensé qu’il pourrait se présenter en défenseur des « grands principes », il a manifestement erré. Car, la France est sur ce point isolée. Elle ne pourrait retrouver une certaine capacité de peser sur les décisions américaines que si elle s’associait aux puissances qui contestent aujourd’hui la politique des Etats-Unis, c’est à dire la Chine et la Russie. Et, de ce point de vue, on peut penser qu’Emmanuel Macron aurait bien mieux fait de commencer par une visite à Moscou avant d’aller... [Lire la suite]
27 avril 2018

Alex Lantier, Macron et la guerre en Syrie

« Macron a poursuivi : « Je serai très direct. Le jour où nous finirons cette guerre contre l’État islamique, si nous partons, définitivement et totalement, même d’un point de vue politique, nous laisserons la parole au régime iranien, Bachar al-Assad et ses hommes, et ils prépareront la nouvelle guerre. Ils alimenteront les nouveaux terroristes. Donc, mon point de vue est de dire, même après la fin de la guerre contre l’État islamique, les États-Unis, la France, nos alliés, tous les pays de la région, même la Russie et la... [Lire la suite]