23 avril 2018

Vivre de son Travail, Pas en Mourir !

Alerte : risques chimiques dans les entreprises : trichloréthylène,  benzéne, l'hydrazobenzéne,etc   (transmis par Jean-Jacques Lagarde) L’AMIANTE CONTINUE DE TUER ! BERGERAC, une importante réunion  Vivre de son Travail, Pas en Mourir ! BLOG de la CAVAM Blog de la Coordination des Associations des Victimes de l'Amiante et de Maladies Professionnelles. La CAVAM Les Brèves 2018 n20 22 Avril 2018 Dans ces Brèves. . . - Le CERADER 87 (Limoges) une jeune association active. . . -... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2018

Savannah Kocevar, Marguerite Duras et les identités de ses personnages

« Chez Marguerite Duras, indique Savannah Kocevar, les héros, ou plutôt les héroïnes car se sont majoritairement des femmes, sont des personnages complexes et contradictoires. Ces femmes, souvent en marge du reste de la communauté sont mendiantes, prostituées, vagabondes, femmes délaissées, volages, en proie à la folie, souvent instables, mais toujours liminales, comme bloquées dans un état d’entre-deux duquel elles s’échappent difficilement. En ethnocritique, nous parlons de personnage liminaire (Marie Scarpa) pour qualifier un... [Lire la suite]
23 avril 2018

Pierre Rousset, les hauteurs de l'écologie

  « Très significativement, indique Pierre Rousset, ce que l’on appelle souvent l’écologie populaire n’est pas tant incarnée par des revues ou par des chercheurs que par des mouvements de luttes dans des pays comme le Brésil. En effet, pour le brésilien José Augosto Padua, l’« écologisme populaire » englobe directement des mouvements sociaux, « l’explosion des problèmes environnementaux » ayant poussé des « associations communautaires et syndicales, à la campagne comme à la ville, à participer... [Lire la suite]
23 avril 2018

Heinz Wismann, la langue détermine la manière de penser

« Disons, indique Heinz Wismann, que l’allemand est la langue qui a poussé à l’extrême son propre principe de cohérence. Prenez l’horizon métaphorique du mot «appartenance»: en français, il évoque un appartement. En allemand Zugehörichkeit contient le verbe hören, entendre: on appartient à un groupe si l’on est capable d’entendre son appel. Le rapport au réel passe par l’ouïe. C’est pourquoi la musique constitue l’une des contributions principales des germanophones à la culture universelle. Avec la philosophie spéculative, qui... [Lire la suite]