28 mars 2018

POI, Macron, ce presque rien

  Parti Ouvrier Indépendant 38 Les comités locaux du département de l'Isère   GRENOBLE/AGGO - GRESIVAUDAN -VERCORS -VOIRON/MOIRANS -BOURGOIN -TERRES FROIDES/LA TOUR DU PIN -LES AVENIERES/MORESTEL - PONT DE BEAUVOISIN/ VALDAINE LUNDI 26 MARS 2018 L'EDITO et les premières pages d'Informations Ouvrières N° 495 du jeudi 22 mars 2018 Editorial Informations Ouvrières n°495 Macron, ce presque rien mercredi 21 mars 2018 par  POI National    Mercredi 21 mars 2018 Le point de vue de Thomas Gomez, membre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mars 2018

Georges Gastaud, l'Europe des luttes contre l'UE du grand capital

« Nous devons dire, pense Georges Gastaud, aux impérialistes de ce côté-ci de l’Océan atlantique que les ouvriers américains ou chinois ne seront jamais nos ennemis et que l’insoumission générale à l’impérialisme sera d’autant mieux promue partout, que nous combattrons mieux les capitalistes là où nous résidons : l’ennemi principal est sur ton continent, camarade. C’est pourquoi il faut sortir par la gauche de l’UE, et, sans cesser de combattre l’impérialisme US, il convient de refuser les slogans faussement... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 mars 2018

Socialisme libertaire, Francisco Ferrer, La pédagogie de l’École moderne

« Dans le cadre de ces cours, indique l'article de Socialisme libertaire, il rencontre deux femmes qui auront une place déterminante dans le reste de sa vie. La première, Léopoldine Bonnard, jeune libertaire française, devient sa nouvelle femme et lui donne un fils, Riego. La seconde, quant à elle, n’est autre qu’une vieille dame catholique – répondant au nom de mademoiselle Meunié – avec laquelle il entretient, malgré son fervent anticléricalisme, une profonde amitié. Ils sont d’ailleurs si proches que, lorsqu’elle meurt en... [Lire la suite]
28 mars 2018

François Cocq, la transition énergétique et la politique choisie

« M. le Ministre, indique François Cocq, vous affirmez agir pour la transition énergétique. Je vous ai donc pris au mot. Et comme vous pouvez le constater, il y a loin de la coupe au vert puisque c’est votre gouvernement et la politique qu’il déploie qui entravent la volonté de celles et ceux qui s’engagent concrètement en ce sens sur le terrain. Je ne glisserai pas sur un terrain polémique pour envisager les raisons qui peuvent expliquer cela, que ce soit la soumission au lobby du nucléaire, la dévotion devant les intérêts... [Lire la suite]