11 mars 2018

Eric Cusas, à leur tour les Italiens ont mal voté !

« Selon le professeur Emilio Gentile, indique l'article, dont les études font autorité, le fascisme est d'abord un totalitarisme, mot qui désigne le fonctionnement de tout État qui prétend régir non seulement la vie publique, mais aussi la vie privée de ses administrés. Il suppose l'existence d'un parti unique, détenteur d'un monopole idéologique, une restriction de la liberté d'expression, totale ou partielle, par le biais d'un appareil de terreur plus ou moins sévère selon les climats et - en tout cas pour ce qui regarde le... [Lire la suite]
11 mars 2018

Gilles Questiaux, Marx résout l 'énigme de la plus-value

« Marx, indique Gilles Questiaux, résoud l’énigme de la plus-value qui avait tant tourmenté les économistes : comment peut-on enrichir la société en échangeant des équivalents ? Il montre que dans l’économie marchande chaque produit en devenant une marchandise acquiert une double valeur ; la valeur d’usage (comme par hasard la seule qu’examineront par la suite les économistes néoclassiques, « l’utilité »), et la valeur d’échange qui est globalement réglée par la comparaison du temps de travail respectif... [Lire la suite]
11 mars 2018

Verdi, l'extrême nuisance de ce système fou

« En réalité, indique Verdi, les riches de la planète sont aux abois, car le système économique et financier mafieux et destructeur, qu’ils ont imposé aux États, au sortir de la seconde guerre mondiale, grâce à la complicité de politiciens lâches et cupides, se fissure sous la pression des peuples. Des peuples qui prennent de plus en plus conscience, grâce aux réseaux sociaux et l’info libre sur internet, malgré la hargne des médias aux ordres pour contrer toute vérité contraire aux intérêts de leur patron, de l’extrême nuisance... [Lire la suite]
11 mars 2018

Robert Charvin, les communistes français, une « francisation » intense

« Résultat aussi de cette « francisation » intense, indique Robert Charvin, les communistes français ont souvent interprété les problèmes internationaux en les enfermant dans le débat franco-français, en se préoccupant avant tout de l’opinion nationale dominante sur le pays étranger concerné mais aussi selon une approche léguée par l’appartenance à une ex-grande puissance qui a dominé le monde jusqu’en 1918. Cette déformation était très atténuée durant la période de l’hégémonie soviétique sur la communauté des partis communistes... [Lire la suite]
11 mars 2018

Léon Trotsky, Marx et Engels, Prendre le pouvoir en main

« Renverser l’ancien pouvoir, indique Léon Trotsky, c’est une chose. Prendre le pouvoir en main, c’en est une autre. La bourgeoisie, dans une révolution, peut s’emparer du pouvoir non point parce qu’elle est révolutionnaire, mais parce qu’elle est la bourgeoisie : elle a en main la propriété, l’instruction, la presse, un réseau de points d’appui, une hiérarchie d’institutions. Il en est autrement pour le prolétariat : dépourvu de privilèges sociaux qui existeraient en dehors de lui-même, le prolétariat insurgé ne peut compter que... [Lire la suite]
11 mars 2018

Léon Trotsky, la question catalane, la force de ses analyses

« Trotsky, nous dit Gérard Florenson, fait la distinction entre le droit au divorce et la séparation, sans exclure cette dernière mais sans l’inscrire au programme du parti prolétarien : « les ouvriers défendront intégralement et sans réserve le droit des Catalans et des Basques à vivre en Etats indépendants, dans le cas où la majorité des nationaux se prononcerait pour une complète séparation. Ce qui ne veut nullement dire que l’élite ouvrière doive pousser les Catalans et les Basques dans la voie du séparatisme. Bien... [Lire la suite]