03 février 2018

Gaspard Koenig, la propriété de soi par rapport aux données

« Pour le moment, indique Gaspard Koenig, l’être humain est spolié ! Nous lui redonnons la possibilité de ne pas l’être, et d’ailleurs de ne pas se vendre. Le droit de propriété permet d’être dans le marché, mais aussi de ne pas y être. Donner aux gens les outils monétaires est quelque chose que les puissants rejettent au nom de grands arguments sur la dignité humaine, car cela met en fait à mal leur propre pouvoir. Je le redis, Facebook fait actuellement 4 milliards de profits par trimestre sur notre dos, en... [Lire la suite]
03 février 2018

Anselm Jappe, Robert Kurz, voyage au centre des ténèbres du capitalisme

« Dans ce premier livre de Kurz, indique Anselm Jappe, (auquel succédèrent trois livres dans les deux années suivantes, et une douzaine en tout), on trouvait déjà bon nombre de caractéristiques de la critique de la valeur, et de la production de Kurz en particulier : une critique impitoyable – souvent prononcée sur un ton d’authentique indignation – du capitalisme dans toutes ses variantes, combinée à une critique également impitoyable des termes convenus de la critique anticapitaliste : la lutte des classes... [Lire la suite]
03 février 2018

Autriche, le parti d'extrême droite FPÖ au gouvernement

« Les propos de M. Kurz, indique l'article, qui a formé en décembre un gouvernement en coalition avec le parti d’extrême droite FPÖ, s’inscrivent également dans un contexte de multiplication des incidents en lien avec l’antisémitisme et le nazisme en Autriche. Le parquet a ainsi mis en examen cette semaine quatre membres d’une corporation pangermaniste, Germania, après la révélation de l’existence d’un corpus de chants nazis au sein de leur cellule locale. Un de ces chants comporte notamment la strophe « mettez les gaz, vieux... [Lire la suite]
03 février 2018

Guillaume Pitron, Europe forteresse, des centaines de kilomètres de murs et de barbelés

« Avec, indique Guillaume Pitron, des coûts économiques immédiats pour les contribuables : en renforçant continuellement les moyens d’action de Frontex (l’agence européenne de garde-frontières et garde-côtes), la Commission a fait passer le budget annuel de cette police des frontières de 6,3 millions d’Euros en 2005 à 238,7 millions d’euros en 2016. Plus généralement, les États-membres ont injecté onze milliards d’euros depuis l’an 2000 aux fins de protéger les marges de l’Union [1]. Le résultat le plus flagrant, ce... [Lire la suite]