30 janvier 2018

Tan Malaka, le panislamisme, le capitalisme, le communisme...

« Que signifie d'abord exactement le panislamisme?, interroge Tan Malaka.Le panislamisme avait autrefois une signification historique, à savoir que l'Islam doit conquérir le monde entier, l'épée à la main... Actuellement le panislamisme a en fait une tout autre signification. C'est la lutte de libération nationale, parce que l'Islam est tout pour le musulman. Il n'est pas seulement la religion, il est l'Etat, l'économie, la nourriture et tout le reste. Ainsi le panislamisme, c'est actuellement la fraternité de tous les peuples... [Lire la suite]
30 janvier 2018

Wikipedia, Tan Malaka

« Tan Malaka, indique la présentation de Wikipedia, avait une conception syncrétique de la lutte de libération. Il contestait la thèse de Lénine qui prônait une "lutte contre le pan-islamisme". Au 4e congrès de l'Internationale communiste en 1922, il déclare : "... le pan-islamisme n'a plus sa signification initiale mais a maintenant en pratique une signification tout à fait différente. ... aujourd'hui, en Indonésie, parmi les peuples coloniaux opprimés, le pan-islamisme représente la lutte de libération contre les... [Lire la suite]
30 janvier 2018

Bill Van Auken, Pentagone, le danger de perdre la domination mondiale

« Le document , indique Bill Van Auken, appelle à une préparation à la guerre à travers ce qu’il décrit comme « trois régions clés » : l’Indo-Pacifique, l’Europe et le Moyen-Orient. Le document fait également de brèves références à l’Amérique latine et à l’Afrique, affirmant la nécessité pour l’impérialisme américain de lutter pour l’hégémonie sur ces deux continents. Il est clair que ces continents sont des arènes pour la lutte globale « entre les grandes puissances » qui constitue le cœur de la stratégie, affirmant qu’un... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 janvier 2018

Anna Kubišta , Alexander Dubček et le printemps de Prague

« Communiste convaincu,indique Anna Kubista, Alexander Dubček avait gravi les échelons du parti, fort de son rôle dans la résistance communiste slovaque contre les nazis. Son ascension jusqu’à la plus haute fonction du parti est sous-tendue par plusieurs facteurs dans les années 1960 : une promotion de l’identité slovaque qui va à l’encontre du noyau dur et stalinien du parti, davantage représenté par des Tchèques, et notamment par Novotný, et une prise de conscience qu’il ne peut y avoir de réforme économique en Tchécoslovaquie... [Lire la suite]