09 décembre 2017

Richard Labévière, 250 milliards de dollars pour reconstruire la Syrie

« D’après l’ONU, indique Richard Labévière, il faudra au moins 250 milliards de dollars pour reconstruire la Syrie. L’envoyé spécial de la Chine pour le conflit syrien a annoncé vendredi à Genève que son pays était « prêt » à participer à la reconstruction, « sans condition préalable », lorsque la sécurité sera garantie. « La Chine se tiendra prête à participer à la phase de reconstruction lorsqu’elle commencera et le gouvernement chinois va encourager les entreprises chinoises à entreprendre des projets sur place «, a déclaré... [Lire la suite]
09 décembre 2017

Pierre Rousset, Parti communiste chinois et grand capital

« La fortune de Xi Jinping et de sa famille, indique Pierre Rousset, révélée en 2012 aussi par le quotidien Bloomberg est par ailleurs considérable : près de 300 millions d’euros d’investissements dans la téléphonie mobile, les minerais, l’immobilier… qui seraient gérés par sa sœur aînée, son beau-frère et leur fille. Le « sens de l’Etat » n’a pas résisté à la tentation. La corruption est maintenant omniprésente, devenant une composante organique du système. Les enfants de hauts dignitaires placent secrètement des... [Lire la suite]
09 décembre 2017

Halil Celik, souveraineté, indépendance, unité et intégrité territoriale de la République arabe syrienne

« Tandis, indique Halil Celik, que les gouvernements russes, iraniens et turcs tentaient de faire avancer leur « propre solution » à la guerre syrienne à Sotchi, une conférence d’opposition syrienne sponsorisée par l’Arabie saoudite a eu lieu le même jour à Riyad, en Arabie Saoudite. Elle a décidé de s’en tenir à la demande du retrait d’Assad du pouvoir comme condition préalable à toute solution politique. Environ 140 membres de l’opposition ont pris part à la conférence pour discuter de la formation d’une délégation unique et se... [Lire la suite]
09 décembre 2017

Tatiana Pignon, Tamerlan et la constitution d'un immense empire

« Outre l’héritage de Gengis Khan, indique Tatiana Pignon, le mouvement de conquête timouride lancé depuis le khanat de Djaghatay est aussi une réappropriation de l’ambition impériale de l’islam, présente depuis les premiers califes et dont les califats umayyade puis abbasside avaient été l’incarnation. Musulman sunnite pratiquant, ardent prosélyte et fervent combattant de toute « hérésie » (du chiisme notamment), Tamerlan semble avoir voulu refonder un Empire de l’Islam qui, après une longue décadence, avait disparu... [Lire la suite]