06 septembre 2017

André Bellon, la reconstruction démocratique, travail philosophique autour de la liberté

 "C’est donc, indique André Bellon,  la place et le rôle mêmes de l’Homme qui doivent être le cœur du débat aujourd’hui. C’est de lui que doit émaner le pouvoir car c’est la seule manière de faire face efficacement aux défis de ce moment dramatique. C’est dans cette logique que l’élection aux États généraux de 1789 avait été précédée par l’élaboration des cahiers de doléances. Une telle perspective ne saurait émaner des institutions actuelles. Elle doit être construite par les citoyens, en même temps qu’elle construit... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Pologne, le château de Malbork

"Le château de Malbork, indique la présentation,  symbole de puissance et de traditions culturelles, est le plus important monument de l’Etat monastique des chevaliers teutons, phénomène unique dans l’histoire de la civilisation occidentale. Le château est à la fois la principale manifestation matérielle des Croisades en Europe orientale, de la conversion forcée des peuples baltes et de la colonisation de leurs territoires tribaux, qui joua un rôle fondamental dans l’histoire de l’Europe..." Reprenons la lecture de la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Daniel Bensaïd, la dialectique dans le matérialisme historique

"Aux yeux de Bensaïd, indique l'auteur,  l’un des problèmes historiques du marxisme français – fortement influencé par un discours positiviste et stalinien – a été l’absence de tradition dialectique. C’est cette tradition-là que Bensaïd a tenté de redécouvrir, dans le sillage de ce que Gramsci désignait sous le terme de « nouvelle immanence ». D’après Bensaïd, la reprise de la tradition dialectique du marxisme impose de revenir sur le lien entre Marx et Hegel autour des notions de loi et de causalité. La dialectique... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Réveil Communiste, la guerre de Corée ne s'est jamais terminée

"Mettons les choses en perspective, nous dit l'article. Le 27 juillet 2017 marquait le 64e anniversaire de l’accord d’armistice ayant mis fin à trois ans de guerre dévastatrice en Corée. Cependant, il n’y a jamais eu de traité de paix, ce qui fait que techniquement, la guerre de Corée ne s’est jamais terminée. Comme les USA aiment bien décimer des pays dont la population est faible et qui ne présentent aucun danger pour eux (l’Afghanistan, l’Irak et la Libye sont des exemples récents), il ne faut donc pas s’étonner que la Corée... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 septembre 2017

Antonio Guterres, L'ONU et la Palestine

« Mercredi 30 août, nous dit l'article de La Croix, les familles des prisonniers palestiniens ont donc, une nouvelle fois, cherché à faire entendre leurs voix pour dénoncer les violations des droits des prisonniers, normalement inscrits dans la quatrième convention de Genève, commises par les forces d’occupation israéliennes, telles que l’interdiction des visites, l’enfermement ou même la torture. En avril, un rapport publié par l’organisation Defense of Children international faisait témoigner une soixantaine d’enfants détenus... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 septembre 2017

Michèle Riot-Sarcey, la parole donnée est un faux semblant

« Alors, indique Michèle Riot-Sarcey, qu’on ne vienne pas nous parler de démocratie, de refonte des institutions, de participation citoyenne. Il n’en est rien. Au XIXe siècle les ouvriers se sont tus après l’écrasement des révolutions qui a imposé « silence au pauvre ». Aujourd’hui la parole, parcimonieusement donnée, est un faux semblant tant elle n’est sollicitée que pour faire écho à la propagande du candidat.Si nos « représentants » de gauche disaient le vrai, il y a bien longtemps que leur meeting aurait... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Didier Gelot, Dis-moi qui te soutient !

«  A l’inverse de ce que déclarent ces économistes libéraux, et avec eux le gouvernement, ce dont souffre la démocratie sociale en entreprise ce n’est pas de la « médiocre représentativité des acteurs » mais plutôt d’un déficit de droits des salariés face à un patronat qui a toujours refusé le fait syndical. Pour s’en convaincre il suffit de rappeler qu’en Allemagne les comités d’entreprises (qui peuvent s’implanter à partir de 5 salariés) jouissent de pouvoirs étendus, allant jusqu’au droit de veto dans certains... [Lire la suite]