05 septembre 2017

Corée du Nord, y souffre-t-on de paranoïa ?

« Souffre-t-on de paranoïa dans les couloirs du pouvoir nord-coréen ?, interroge l'article. Il y a quelques années encore, les naïfs pouvaient soutenir cette thèse. Après l’invasion de l’Afghanistan, l’occupation de l’Irak, et l’attaque contre la Libye, force est pourtant de constater que si ces pays avaient détenu l’arme nucléaire, les stratèges occidentaux y auraient certainement regardé à deux fois avant de déchaîner leurs bombardiers et leurs fantassins… avec les résultats que l’on sait.On peut certes souhaiter un monde... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Léon Trotsky, Staline, mes souvenirs personnels

"En écrivant mon Histoire de la Révolution russe, précise Léon Trotsky,  j’ai négligé systématiquement les souvenirs personnels, me basant principalement sur des données déjà publiées, donc sujettes à vérification, et y ajoutant seulement ceux de mes propres témoignages déjà rendus publics et restés incontestés. Pour cette biographie, je me suis écarté de cette méthode trop rigoureuse ; ici aussi, cependant, la trame de mon récit est faite de documents, mémoires et autres sources objectives. Mais dans ces circonstances... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Mais c'est la Corée du Nord qui représente une menace !

« Mettons les choses en perspective. Le 27 juillet 2017 marquait le 64e anniversaire de l’accord d’armistice ayant mis fin à trois ans de guerre dévastatrice en Corée. Cependant, il n’y a jamais eu de traité de paix, ce qui fait que techniquement, la guerre de Corée ne s’est jamais terminée. Comme les USA aiment bien décimer des pays dont la population est faible et qui ne présentent aucun danger pour eux (l’Afghanistan, l’Irak et la Libye sont des exemples récents), il ne faut donc pas s’étonner que la Corée du Nord cherche à... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Sophie Wahnich, quand le gouvernement viole les droits du peuple...

« Dans toutes les Nuits debout, indique Sophie Wahnich, ce qui se dit d’une manière explicite, c’est que oui, aujourd’hui le gouvernement viole les droits du peuple, en fabriquant des lois oppressives au mépris de la hiérarchie des normes protectrices conquises dans la longue histoire du mouvement ouvrier et démocratique, en réprimant d’une manière disproportionnée le mouvement social qui s’exprime contre ces lois oppressives. Certes, il y a des casseurs qui cassent des choses et des symboles, mais la répression... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Emmanuel Dockès, travail, les ordonnances sont une marche de plus

« Si la dureté de ces réformes surprend, indique Emmanuel Dockès, leur orientation générale est en revanche sans originalité. Elle était attendue. Le droit du licenciement est réduit, mais il l’avait déjà été en 2013 (loi LSE) et 2016 (loi travail). La représentation du personnel est réduite, mais c’est dans la suite de la loi Rebsamen de 2015. La possibilité de briser des protections par convention collective est encore accrue – le recours aux contrats précaires pourra par exemple être généralisé, et l’essentiel du droit de la... [Lire la suite]
05 septembre 2017

Jacques Cotta, l’illégitimité du pouvoir en place

« Evidemment, constate Jacques Cotta, la capitulation ne peut faire que le jeu des ordonnances, de Macron, de son gouvernement. De son côté la perspective de journées d’action à répétition ne peut que démoraliser avant même d’avoir commencé. L’expérience des années passées est de ce point de vue éclairante…Il apparaît donc que la question que pose le gouvernement est politique. Il tire sa légitimité des institutions de la 5ème république qui permettent de concentrer tous les pouvoirs dans les mains d’un homme... [Lire la suite]