01 septembre 2017

Akram Belkaïd, du réel et de l'imagination

"Les deux à la fois, précise Akram Belkaïd. Le réel m’a beaucoup inspiré. Outre mes voyages, je lis beaucoup, notamment la presse locale. Par exemple, j’évoque les crimes d’honneur au Machrek. J’ai eu des témoignages sur ce sujet mais j’ai aussi lu des récits sur le sujet. Ce qui est magique avec la littérature, c’est que l’on peut fusionner le tout. Ce que l’on a appris et ce que l’on imagine. La nouvelle qui se déroule à Washington où un Irakien de l’opposition à Saddam Hussein attend le grand jour en est un exemple. J’y décris la... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Rosa Luxemburg, le système pénal existant doit être aboli

"Le système pénal existant, indique Rosa Luxemburg, tout imprégné de l’esprit de classe brutal et de la barbarie du capitalisme, doit être totalement aboli. Une réforme complète du système d’accomplissement des peines doit être entreprise. Un système complètement nouveau, en harmonie avec l’esprit du socialisme, ne saurait être basé que sur un nouvel ordre économique et social. Tous les crimes, tous les châtiments, ont toujours en fait leurs racines implantées dans le type d’organisation de la société. Cependant, une mesure radicale... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Maximilien Rubel, la meilleure introduction à Marx

« Ce livre de Maximilien Rubel, indique la présentation, demeure la meilleure introduction à Marx. Cette lecture libertaire tranche avec la vulgate marxiste-léniniste. Maximilien Rubel est parvenu à imposer sa lecture jusque dans les éditions de la Pléiade. Les universitaires marxistes, comme Jean Numa Ducange ou Isabelle Garo, doivent depuis se battre contre cette approche libertaire pour tenter d’imposer leur marxisme vulgaire de staliniens sur le retour. Maximilien Rubel revient aux sources éthiques et libertaires de Marx,... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Daniel Bensaïd, vers une démocratie réellement participative

« S’il suffit, précise Daniel Bensaïd, pour savoir ce qu’était la dictature du prolétariat dans l’esprit de Marx et Engels, de regarder la Commune, et si l’on s’en tient à leur présentation pour comprendre ce qu’elle était, il apparaît que les premières mesures de cette « dictature », respectueuse du suffrage universel et du pluralisme politique, consistent en une débureaucratisation et une démilitarisation de l’État-Léviathan. Elles consistent en dispositions qui relèvent de ce qu’on appellerait aujourd’hui une « démocratie... [Lire la suite]