25 juillet 2017

Philippe Corcuff, l'invention d'une troisième grande politique d'émancipation

"Car, constate Philippe Corcuff, le nez dans le guidon, nous n’avons pas compris depuis l’enlisement social-libéral du Parti socialiste en 1983 – ou l’épuisement de la social-démocratie - et la chute du Mur de Berlin en 1989 – ou la fin des illusions sur « le communisme » - qu’il s’agissait peut-être du défi de l’invention d’une troisième grande politique d’émancipation, après la politique républicaine et la politique socialiste. Nous avons (et j’ai) bricolé à « la refondation de la gauche » avec des... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Philippe Corcuff, des dispositifs d'auto-organisation pour un processus d'émancipation

"Or l’émancipation est, rappelle Philippe Corcuff, de Kant à Bakounine et Marx, auto-émancipation. Certes, des minorités actives davantage mobilisées y jouent un rôle particulier. Cependant, une des leçons du XXe siècle, sous une forme « hard » avec le stalinisme ou plus « soft » avec le parlementarisme social-démocrate, est le risque de transformation de ces minorités actives en nouvelles « tutelles », abîmant de fait l’auto-émancipation dans l’oligarchie. Ce risque, on le trouve encore aujourd’hui dans la focalisation sur le contenu... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Philippe Corcuff, sociologue et philosophe, propose des réflexions originales

"Philippe Corcuff, nous dit l'article, se réfère de manière fidèle à Proudhon, le théoricien des mutuelles et des coopératives comme moyen de changement social. Dans ce sens, son adhésion à la Fédération anarchiste semble logique. Ce groupuscule refuse le clivage entre réforme et révolution. Dans un texte sur les convergences concrètes avec les anarchistes, les positions avancées ont séduit Philippe Corcuff. Selon les anarchistes, le changement ne vient pas uniquement des luttes sociales, de leur généralisation, de... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Joseph Kishore – David North, Etats-Unis, une guerre politique brutale

"La classe ouvrière, nous disent les auteurs, est opposée avec Trump et son gouvernement à un ennemi brutal, dédié à la destruction de ses droits démocratiques et à une baisse supplémentaire de son niveau de vie. C’est un gouvernement qui poursuit un programme international fondé sur le chauvinisme « Amérique d’abord ». La classe ouvrière doit s’opposer à ce gouvernement et demander son départ. Mais cette tâche ne doit pas être confiée aux opposants factionnels de Trump dans la classe dirigeante. La classe ouvrière ne peut rester... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Sylvain Rakotoarison, Marx, le capital n'est rien sans l'apport de la force de travail

"Revenons à la précédente description de Marx, nous dit Sylvain Rakotoarison. Il dit que le capital n’est rien sans l’apport de la force de travail : « La transformation de l’argent en capital exige donc que le possesseur d’argent trouve sur le marché le travailleur libre, et libre à un double point de vue. Premièrement, le travailleur doit être une personne libre, disposant à son gré de sa force de travail comme de sa marchandise à lui, secondement, il doit n’avoir pas d’autre marchandise à vendre ; être, pour ainsi... [Lire la suite]