07 juillet 2017

Cuba rejette une résolution du Parlement européen

« Des députés européens, indique la déclaration de Cuba, dont la position vis-à-vis de Cuba ne date pas d’hier et dont on connaît l’opposition aux relations entre celle-ci et l’Union européenne, ont fomenté l’adoption de cette Résolution qui non seulement s’avère contre-indiquée et inopportune, mais a de forts relents colonialistes, et qui prétend nous donner des leçons en matière de démocratie et de droits de l’homme, comme si les politiques unilatérales, discriminatoires et sélectives qui avaient caractérisé par le passé la... [Lire la suite]
07 juillet 2017

Wikipédia, Europe, 1955, le drapeau européen est adopté

  "Arsène Heitz, indique Wikipédia, modeste fonctionnaire européen, artiste à ses heures et fervent catholique, propose un simple cercle de douze étoiles d'or, sur fond bleu. Paul Michel Gabriel Lévy propose à Bichet de réduire symboliquement le nombre de ces étoiles à douze, bien que le Conseil de l'Europe ne comportait plus douze membres depuis août 1949 mais la commission préférait fixer un nombre symbolique, le nombre d'États appelés à rejoindre ce Conseil devant varier. Le nombre douze symbolise en effet perfection,... [Lire la suite]
07 juillet 2017

Marcel Khalifé, j'aime ce qui est avant et après la musique

« J'aime, affirme Marcel Khalifé, ce qui est avant et après la musique. J'aime le silence, avant la vie et la mort. La musique commence par la note du silence et se termine avec le silence. La liberté ? Je l'ai cherchée partout et dans tous mes travaux mais je ne l'ai pas trouvée. La liberté, c'est comme l'impossible mais l'impossible existe... Le bonheur ? C'est l'amour. Vaste mot. Je vis l'amour. Si le monde peut se passer de la guerre, on serait au plus profond de l'Univers... » Reprenons la lecture de l'entretien avec... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
07 juillet 2017

Benoît Borrits, Holacracy, autogestion ou rideau de fumée

« Si, nous dit Benoît Borrits, les modalités de fonctionnement d’Holacracy peuvent paraître intéressantes à expérimenter dans des entreprises qui appartiennent aux travailleurs comme une Scop ou une coopérative de travail, il n’en est pas de même dans une entreprise classique. Il s’agit alors tout simplement d’un système qui cherche à transférer les tâches de management à l’ensemble des salariés de façon à ce qu’ils se surveillent mutuellement au nom de la « raison d’être » de l’entreprise, véritable rideau de fumée... [Lire la suite]