"Catherine, étudiante à l'université d'Amiens, a déclaré : « Cette manifestation s'intitule 'contre Le Pen,' mais je suis là d'abord parce que je suis curieuse de qui est là, parce que si cette manifestation appelle à voter Macron je serai contre. Je cherche un courant qui ne veut ni Le Pen ni Macron. Une présidence Macron serait très libérale qui continue avec toutes les privatisations, la dégradation des conditions des travailleurs et des fonctionnaires. Sous Marine Le Pen la même chose en rajoutant le racisme, le fascisme. Quelque chose de très négatif pour les deux »..."

Reprenons l'article de Antoine Lerougetel...

Michel Peyret


À Amiens, les jeunes critiquent l'impasse du choix entre Macron et de Le Pen

Par Antoine Lerougetel
28 avril 2017

De nombreux jeunes se sont mobilisés le 26 avril à Amiens, suite à des appels sur les réseaux sociaux, y compris des jeunes communistes staliniens divisés sur la question de voter Macron pour barrer la route à Le Pen ou de refuser les deux. Ils réfléchissaient aux expériences de quatre mois de lutte en 2016 contre la Loi travail soutenue par Macron, pendant lesquels la police a brutalement réprimé les manifestants.

Une centaine de jeunes s'est rassemblée devant la Maison de la Culture. Suzie et Mona ont parlé au WSWS. Elles sont étudiantes d'art sans parti, mais elles ont voté pour Mélenchon.

S: Cela ne me surprend pas que Le Pen soit arrivée au second tour, c'était attendu. Si elle gagne il y aura plus de violence, plus de racisme, plus de haine. Chez Macron, c'est au niveau des finances que ça va pas mal changer. Pour les travailleurs et les plus pauvres cela n'aidera pas beaucoup.

WSWS : Le Pen est là avec les travailleurs de Whirlpool. Comment se fait-il qu'elle ose être avec des travailleurs en lutte pour leurs emplois ?

S: Elle suit sa campagne comme Macron, il n'est jamais venu pendant sa campagne du premier tour.

Ca fait longtemps que Ruffin a demandé qu'il vienne. Elle ose car elle ment, je ne suis pas contre les gens qui votent Le Pen, c'est juste qu'elle les manipule. La gauche a une mauvaise réputation.

M: Ils ont tellement eu d'emmerdes avec le gouvernement Hollande que Marine s'est vachement servie de cela. Elle s'est servie des attentats, elle en a rajouté une couche. Les gens en ont eu tellement peur et ont pensé qu'elle agirait contre le terrorisme. Tout ce qu'elle va faire c'est fermer le frontières. Il y aura bloquage, elle va faire des choses complètement anti-démocratiques.

WSWS : Est-ce que vous êtes conscientes du fait qu'on va vers une troisième guerre mondiale ?

M : C'est une possiblité, c'est tellement instable. On est tout jeune et cela apparaît bien loin. Je ne savais pas qu'on est en train de préparer la guerre nucléaire en France. C'est vrai que Trump a la gachette facile. La France pourrait être une cible. Qu'est-ce qu'on peut faire ?

Zauri, François, Akim

Le WSWS a également interviewé trois jeunes qui ne voulaient voter ni pour Le Pen ni pour Macron.

« Nous voulons manifester contre tous les deux, c'est deux programmes fermés et très risqués », ont-ils dit. « Ils ne répondent pas à nos attentes. Macron il aura exactement le même programmes que Hollande. Il est candidat présidentiel grâce à Hollande. Il ne fera rien pour les jeunes. Il a dit qu'il fallait s'habituer au terrorisme et à l'état d'urgence. Avec Le Pen, ce sera le racisme, la guerre civile, comme cela se passe en Amérique avec Trump. Les Français d'abord, exactement comme Donald Trump ».

Catherine, étudiante à l'université d'Amiens, a déclaré : « Cette manifestation s'intitule 'contre Le Pen,' mais je suis là d'abord parce que je suis curieuse de qui est là, parce que si cette manifestation appelle à voter Macron je serai contre. Je cherche un courant qui ne veut ni Le Pen ni Macron. Une présidence Macron serait très libérale qui continue avec toutes les privatisations, la dégradation des conditions des travailleurs et des fonctionnaires. Sous Marine Le Pen la même chose en rajoutant le racisme, le fascisme. Quelque chose de très négatif pour les deux ».

Elle a continué, « Je sais que Le Pen est à Whirlpool et que Macron ne voulait pas y aller et rencontre les syndicats. Le Pen veut se montrer défenseur des ouviers. Ils votent Le Pen parce qu'ils sont déçus des politicien et parce qu'ils croient que Marine Le Pen c'est la seule qui va les défendre mais c'est de la manipulation. Ces gens-là sont complètement déséspérés ».

WSWS : Pourquoi les partis de gauche comme le NPA, LO, PCF n'ont-ils pas la confiance des travailleurs ?

Je ne me suis pas assez renseigné sur cela, mais disons que le PS c'est un parti foutu, il est corrompu Après le PCF, Mélenchon, c'est pareil, il a dit qu'il ne dirait pas son vote, c'est un peu trouble tout ça. Les gens veulent savoir qu'est-qui devrait se passer après cette élection. Quoi, la France insoumise va voter Macron maintenant ? S'il veut continuer Mélenchon il devrait soutenir un soulèvement des gens qui en ont marre, et il ne le fait pas.

Oui, je suis consciente qu'on va vers une troisième guerre mondiale. Cela me rend en colère, triste et je me demande comment est-on arrivé là. Comment c'est possible que Trump est arrivé au pouvoir ? Il faut penser à l'international, c'est le monde entier qui pourrait être en guerre et pas seulement la France. C'est dans l'intérêt de tout le monde de se réunir et trouver la cause commune qui va nous faire changer le système en profondeur et justement combattre les gens qui veulent mener cette guerre.