11 mars 2017

Les "vrais" boulots de merde, ceux du bas de l'échelle sociale

« L’obsession pour la réduction des effectifs est un drame, nous dit l'interview. Tout le monde semble s’accorder pour dire qu’il est important de réduire le chômage. C’est constamment dans la bouche des responsables politiques. Mais la phrase d’après, c’est : « Je m’engage à virer 500 000 fonctionnaires ». Parce qu’ils n’arrivent pas à se figurer que des métiers qui ne dégagent pas de marge financière puissent néanmoins être utiles. Tout doit être « rentable ». Nous payons des années de convergence... [Lire la suite]
11 mars 2017

André Versaille, persévérer dans la même erreur ?

«  Le plus étrange, nous dit André Versaille n’est pas que nous ayons fait des « erreurs » – ce que plusieurs d’entre nous avoueront tardivement avec une bonhomie souriante – c’est l’entêtement de beaucoup à persévérer dans la même erreur : lorsque nous avons finalement rejeté le stalinisme, ce fut pour adopter le maoïsme que le besoin de soleil et de musique poussa certains à assaisonner de castrisme. Et pourquoi ? Pour ne pas hurler avec les loups, pour ne pas passer pour un « chien ».... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
11 mars 2017

HERODOTE.NET, An Mil, villages et civilisation européenne

« Dans les trois siècles qui suivent l'An Mil, indique le texte, au cours du «beau Moyen-Âge», un léger réchauffement climatique améliore les récoltes et favorise la croissance de la population. Suivant l'exemple donné par Cluny, les moines bénédictins, en quête de solitude, implantent de nouveaux monastères au coeur des forêts encore vierges. Les paysans, assoiffés de terres et de liberté, s'engouffrent dans ces brèches. Ils essartent et mettent en culture les friches, attirés par les exemptions fiscales promises par les... [Lire la suite]