29 janvier 2017

Pierre Kropotkine, on ne peut mettre d'accord le Capital et le Travail

« Il en est de même pour le salariat, nous dit Pierre Kropotkine ; car après avoir proclamé l’abolition de la propriété privée et la possession en commun des instruments de travail, comment peut-on préconiser, sous une forme ou sous une autre, le maintien du salariat ? Et c’est bien, cependant, ce que font les collectivistes lorsqu’ils nous préconisent les bons de travail. Si les socialistes anglais du commencement de ce siècle ont prêché les bons de travail, cela se comprend. Ils cherchaient simplement à mettre d’accord le... [Lire la suite]
29 janvier 2017

Philippe Van Parijs, l'allocation universelle et l'émancipation des prolétaires

« Dans ce cas, indique Philippe Van Parijs, donner une allocation universelle c’est magnifique, car alors si les prolétaires travaillent c’est que le travail est vraiment attrayant. C’est un instrument puissant au service de l’émancipation des prolétaires, donc si on se situe à gauche on ne peut qu’y être favorable. Mais il y en a d’autres qui sont contre l’exploitation capitaliste parce qu’elle permet aux capitalistes de vivre sans travailler. Or les partisans de l’allocation universelle voudraient étendre cette scandaleuse... [Lire la suite]
29 janvier 2017

La fin du salariat est-elle aussi la fin du capitalisme ?

« Le rapport de force entre l’entreprise et le potentiel salarié a basculé, indique Stéphane Madoeuf. C’est au tour de l’entreprise de convaincre un candidat qu’elle a tous les atouts pour son développement personnel et un projet adapté à ses attentes. Chez Zappos, un nouvel employé n’intègre pas l’équipe pour obtenir un salaire mensuel mais bien pour contribuer à un projet collectif. Une fois de nouveaux talents attirés, il s’agit de les valoriser. Pour ce faire, l’entreprise doit tout faire pour permettre l’innovation. La... [Lire la suite]