31 octobre 2016

Doublement des crédits pour l'arme atomique, c'est maintenant qu'il faut agir !

«Si nous voulons empêcher cette dérive militariste et guerrière, conclut la pétition, il convient d’agir dès maintenant. Comme première action nous vous proposons cette pétition portée par le collectif « En marche pour la paix ». Elle se développera dans le cadre d’une campagne qui va durer plusieurs mois. Les résultats seront transmis régulièrement à tous les parlementaires. C’est dès maintenant qu’il faut agir !... » Reprenons l'énoncé de l'argumentation... Michel Peyret Signez la pétition contre le doublement des... [Lire la suite]
31 octobre 2016

Jacques Pauwels, Annie Lacroix-Riz, la préparation d'un avenir "américain"

« Le tandem de l’élite française et les autorités américaines, rappelle Jacques Pauwels, détestaient celui qui apparaît aujourd’hui comme un choix manifeste, à savoir Charles de Gaulle, le chef des « Français libres ». La raison ? Ils le regardaient comme un « fourrier du bolchevisme », « un simple tremplin vers le pouvoir des communistes ». Ce n’est que très tard, à savoir le 23 octobre 1944, donc plusieurs mois après le débarquement en Normandie et le début de la libération du pays, que de... [Lire la suite]
31 octobre 2016

Aude Lancelin, saluer son indéniable courage

 « Hollande, nous dit Aude Lancelin, fait partie de cette génération de politiques qui se préoccupe encore énormément de ce qui se passe dans les rédactions. Il passe sa vie à recevoir des aréopages de journalistes, à échanger des SMS avec eux… Et puis le PS et François Hollande vont si mal, sont si impopulaires que, oui, même un petit poumon malade comme L'Obs leur est encore très nécessaire… Ce journal a encore un portefeuille de plus de 300 000 abonnés, dont énormément d'enseignants, et il jouit toujours d'un certain... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
31 octobre 2016

Eric Lafon, 80ème anniversaire du Front Populaire

« On en revient aux mémoires, indique le texte, des choses partagées mais aussi conflictuelles. Cela nous dit beaucoup sur l’état des mémoires. Ainsi, sur l’Espagne, dans le PCF, on ne tient plus le même discours en 2016 qu’en 1966. Car entre les deux, il y a eu la chute du Mur et la disparition de l’URSS. Pour le PS, on se réfère toujours à Jean Jaurès et Léon Blum, mais on n’en parle pas de la même façon dans le cadre d’un parti socialiste tiraillé. Il est intéressant aussi de voir comment l’extrême gauche ne dit rien de... [Lire la suite]