23 octobre 2016

" Le concept d'imaginaire social ": Appel à communications

« Le concept d’imaginaire social, interroge Marc Escola, permettrait-il d’appréhender, dans le domaine historique et culturel, la création de formes nouvelles ? Doit-on, d’ailleurs, le penser comme une « création », ce qui suppose l’avènement d’une nouveauté radicale, ou plutôt comme une « production », idée qui suggère, au contraire, que chaque nouvelle configuration ne peut être produite qu’à partir de configurations existantes et sédimentées, sur la base d’une reproduction partielle du... [Lire la suite]
23 octobre 2016

Amiante, elle continue ses empoisonnements !

« Oui, nous dit le texte , beaucoup de particuliers font des efforts pour apporter les déchets d'amiante, pour ne pas laisser plus longtemps leur toit en fibrociment se détériorer. Pourtant, dans une de nos communes, 250 mètres carrés de toit ETERNIT en très mauvais état continuent à polluer un immeuble d'habitation à 10 mètres de distance. Quand on prend la photo, une personne s'approche et nous dit "On sait que c'est de la Merde, mais bon on y touche pas". Voilà bien la croyance : si on n'y touche pas, c'est pas... [Lire la suite]
23 octobre 2016

Benoît Rayski, enfin libre le Hollande !

« De ce côté-là de l’échiquier politique, conclut Benoît Rayski, on serait tenté, pour se consoler, de penser que François Hollande est possédé. Des séances d’exorcisme s’imposeraient alors. Satan (Zemmour, Finkielkraut, etc.), sors de ce corps ! Mais nous nous refusons à toute compassion pour les tourments de Cambadélis et de Valls. C’est pourquoi nous privilégions l’hypothèse libératrice d’un Hollande débarrassé de l’étouffante tunique rose qu’il a portée depuis 2012. Il est enfin libre, le Hollande ! Bientôt, il ne... [Lire la suite]
23 octobre 2016

La Fondation Frantz Fanon et le préfet Clavreul

« Si Clavreul manipule si grossièrement l’œuvre de Fanon, nous dit le texte, c’est dans un seul but : laver l’État français de tout soupçon de racisme et nier jusqu’à l’existence d’un privilège blanc. Cette ignorance totale du B.A.-BA des rapports sociaux de race crève les yeux lorsqu’on considère la composition du conseil scientifique de la DILCRA. Il s’en est fallu de peu pour que ses réunions ne se déroulent en non-mixité blanche. En effet, il compte vingt et un membres ; un seul n’est pas blanc ; et aucun n’est... [Lire la suite]