16 octobre 2016

Gérard Gautier, " Monsieur le candidat à la candidature "

« Une des premières réformes, nous dit Gérard Gautier, présentée depuis…1989, - que tous les partis rejettent- est de remettre en cause le « déni de Démocratie » opposé aux Citoyens par la loi de 2014 qui ne reconnaît pas « valeur juridique de suffrage exprimé au vote blanc. » Ce qui va à l’encontre de ce que souhaitent 85% des Français. (sondage IFOP septembre 2014) L’association a prouvé, chiffres à l’appui, que l’espoir de voir le vote blanc reconnu comme ayant valeur de suffrage exprimé, était un rempart à... [Lire la suite]
16 octobre 2016

L'OTAN et son efficience

« Mais il a également fait remarquer , indique l'article, que de nombreuses compétences militaires, qui étaient des évidences au cours des époques précédentes, sont pour l’essentiel perdues aujourd’hui. Les troupes de l’OTAN ont effectivement perdu leur expérience antérieure dans certaines opérations militaires élémentaires, comme la construction de ponts. Non seulement les armées de l’OTAN doivent reconstituer leurs réserves de ponts et d’autres équipements, mais elles doivent aussi à nouveau apprendre à les manœuvrer.... [Lire la suite]
16 octobre 2016

Allemagne, Merkel, une voie militaire en Afrique

« La raison officielle du voyage de Merkel en Afrique, précise Johannes Stern, est l’inauguration à Addis Abeba du bâtiment Paix et Sécurité dénommé Julius Nyerere et que l’Allemagne a financé à hauteur de 30 millions d’euros. Le bâtiment abrite le quartier général de l’Union africaine ainsi qu’une salle de réunion et un centre opérationnel militaire. Selon un porte-parole du gouvernement, la chancelière devrait prononcer aujourd’hui « un discours sur l’architecture de paix et de sécurité en Afrique.» La propagande officielle ne... [Lire la suite]
16 octobre 2016

Maître Gilles Devers, Hollande ? Des assassinats ?

« Avec les révélations de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, indique Maître Gilles Devers, nous passons à autre chose, à savoir l’ordre donné par Hollande et l’exécution par la DGSE. C’est d’abord infliger la peine de mort. C’est ensuite le faire en dehors de tout processus judiciaire. Aucune loi, aucune enquête, aucun procureur, aucun juge, aucun droit de la défense… C’est de l’assassinat, commis dans le cadre de conflits armés, l’armée française étant présente au soutien des gouvernements en place, confrontés à des... [Lire la suite]